This page is not available in your language, please, choose yours

Delacroix et la photographie

Publié le 22 janvier 2009
Eugène Durieu / Nu féminin assis sur un divan

Infos pratiques

Du... 28 novembre 2008
Au... 2 mars 2009


6, rue de Furstenberg
75006 Paris 6

L'exposition permet d'étudier, dans l'atelier même du peintre, la relation complexe de l'artiste à la photographie.

Delacroix fut confronté, comme toute sa génération, à l'émergence de cette nouvelle technique. Outil à la fois intriguant et fascinant pour le peintre, ce médium occupe une place à part dans l'ensemble de son oeuvre et est à la source d'une profonde réflexion sur la vérité artistique face au réalisme photographique.
Loin de la considérer comme une rivale possible de la peinture, Delacroix suit avec intérêt l'émergence et le développement de la photographie. Collectionneur attentif de reproductions d'oeuvres d'art - fresques de Raphaël, toiles de Rubens ou sculptures des cathédrales - il choisit, à défaut d'avoir à manier lui-même
l'objectif, de faire photographier par Eugène Durieu des modèles nus, masculins et féminins. Ces clichés, qu'il emporte parfois avec lui, sont un outil précieux pour s'exercer au dessin au cours de ses séjours en province.
Cependant, malgré sa fascination pour la photographie, Delacroix conserve un oeil critique à l'égard de ce nouveau médium. Il adopte une attitude parfois sceptique quant à son utilisation proprement dite et à la maîtrise de la technique, refusant de lui attribuer des avantages au-delà de sa valeur instrumentale.
L'exposition permet d'étudier, dans l'atelier même du peintre, la relation complexe de l'artiste à la photographie. Le concours exceptionnel de la Bibliothèque nationale de France permet au musée Eugène-Delacroix de réunir pour la première fois l'ensemble des photographies d'Eugène Durieu et la quasi intégralité des dessins réalisés à partir de ces clichés ; à cette riche collection s'ajoutent de nombreux autres clichés inédits ainsi qu'une Odalisque peinte, généreusement prêtée pour l'occasion. Enfin, une série de portraits de Delacroix oppose les daguerréotypes intimes des années 1840 aux images ultérieures, plus posées, prises par Nadar ou Carjat.
© BnF


VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Commentaires

2 commentaires

  • Avatar de crcrcr

    crcrcr le 24/01/09 à 12h13

    L'exposition révèle donc une partie des secrets de cet artiste aux multiples qualitées.

  • Avatar de Floralie1

    Floralie1 le 22/01/09 à 12h46

    Eugène Delacroix a été élève à la célèbre école Boulle.
    Doté d'1 don général pour l'art il a su exploiter son génie pour nous le faire partager jusqu'à ce jour. Nombres de ces œuvres sont exposées au musée du Louvre.
    Qui ne connait pas le billet de banque de 100 F paré en arrière-plan de "La Liberté guidant le peuple" (28 juillet 1830) avec au 1er plan son portrait ?

L'AGENDA

Annoncez votre événement