This page is not available in your language, please, choose yours

Photographie surréaliste

Publié le 27 mai 2009
centre pompidou, paris, exposition

Infos pratiques

Du... 23 septembre 2009
Au... 4 janvier 2010


Place Beaubourg
75004 Paris 4

L'exposition Photographie surréaliste, la subversion des images se déroulera du 23 septembre 2009 au 4 janvier 2010 au Centre pompidou pour tous les amoureux et nostalgiques de la période surréaliste.
Vingt ans après l’exposition de Rosalind Krauss et Jane Livingston, présentée en 1986 au Centre Pompidou, « Explosante-fixe : photographie et surréalisme », l’exposition réexamine les relations entre photographie et surréalisme. Si elle présente une large sélection des plus belles épreuves de Man Ray, Hans Bellmer, Claude Cahun, Raoul Ubac, Jacques-André Boiffard, Maurice Tabard, elle cherche également à interroger les usages de la photographie par les Surréalistes : publications dans les revues, collection d’images, fascination pour le document brut, recours à la photographie pour s’amuser ou pour établir le portrait du groupe, etc. Plus qu’à essayer de définir ce qu’est la photographie surréaliste, il s’agira ici de questionner l’utilisation de la photographie par les Surréalistes, de présenter une culture photographique du surréalisme, d’envisager des pratiques et des usages au sein de ce que l’on pourrait appeler un surréalisme photographique.
Volontairement ouverte et œcuménique, l’exposition ne se limitera pas au groupe parisien lié à André Breton, elle s’intéressera également aux tendances amies, rivales ou dissidentes celle du Grand Jeu ou des Surréalistes belges, voire tchèques. L’exposition ne s’interdira pas non plus de présenter d’autres formes d’images indicielles comme le cinéma. L’un des objectifs du projet est de renouveler l’iconographie surréaliste en faisant découvrir des corpus mal connus comme les collages d’Éluard, de Breton, ou de Georges Hugnet, les jeux photographiques de Léo Malet ou de Victor Brauner, mais aussi en faisant émerger des personnalités jusqu’alors peu considérées comme Artür Harfaux ou Benjamin Fondane.
Dans un souci constant de pédagogie, l’exposition sera organisée autour de quelques concept-clés, comme
l’automatisme, le groupe, le jeu, etc., pour permettre au plus large public de mieux comprendre comment ces notions essentielles du surréalisme ont pu trouver une formulation particulièrement adéquate dans la photographie.

GALERIE 2, NIVEAU 6


VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement