This page is not available in your language, please, choose yours

L esprit de la lettre

Publié le 1 janvier 2008
L Esprit de la lettre

Infos pratiques

Du... 26 octobre 2007
Au... 31 décembre 2007


6, place des Vosges
75004 Paris 4

A partir du 26 octobre 2007, la Maison de Victor Hugo propose une nouvelle illustration de la modernité des dessins de Victor Hugo.



Cette exposition analyse le recours à la lettre au sein de l’image, interroge l’importance accordée par le dessinateur aux capitales isolées, mots entiers, signatures ou monogrammes, montrant à quel point tout l’espace est chiffré et à quel point tout signifie dans l’œuvre graphique de Victor Hugo. En effet l'écrivain compare volontiers l'univers à un vaste alphabet dont les signes se retrouvent mêlés aux phénomènes naturels ou aux constructions humaines.



Plusieurs séquences de l'exposition distinguent les modes de cette écriture dans l'espace : inscriptions de lettres au sein du paysage ou dans les architectures ; grossissement d'un détail jusqu'à lui conférer la force d'un symbole ; entrelacs décoratifs ou rébus cryptés ; signature de l'auteur occupant toute la surface de la feuille ou dissolution de son nom dans ces empreintes et ces taches autour desquelles ce visionnaire a souvent rêvé ses compositions.



On retrouve ce recours à la lettre dans presque tous les mouvements d’avant-garde du début du XXe siècle : cubisme, futurisme, constructivisme et dada, voire au-delà. Il constitue même un aspect fondamental de la réflexion des artistes sur l’espace moderne et la réalité nouvelle qui s’en dégage.



Aussi, en écho aux dessins de Victor Hugo, et dans la dernière séquence, sont présentées quelques œuvres emblématiques de l’appropriation de la lettre par des artistes modernes tels que Picasso, Braque, Delaunay, Picabia, Schwitters, Ernst, Klee… ou par des poètes tels Apollinaire, Marinetti, le groupe des constructivistes russes et plus tard Breton ou Michaux…



Peintures, collages, dessins, revues d’art, estampes, photographies et montages montrent ainsi combien Victor Hugo, dans son approche de la feuille de papier et de la technique apparaît, une fois encore, comme un précurseur.



Du 26 octobre 2007 au 3 février 2008.



Visuel: Rébus Amoureux pour Léonie d'Aunet, vers 1858.

Plume, pinceau, encre brune et lavis, lavis d'encre noire, fusain, crayon de graphite aquarelle et encre bleue, rehauts de gouache blanche, rehauts d'or, collage sur papier beige vergé. 325 x206 mm

© Roger-Viollet


7 euros TR:5.50 euros

VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement