This page is not available in your language, please, choose yours

La butte montmartre

Publié le 31/03/08 Par Pierre C.
Partager sur twitter
Partager sur Google+
Place du Tertre

Infos pratiques

El Molino (Au Petit Moulin)
17, rue Tholozé
75018 Paris 18

Le quartier bobo par excellence… S’il existait une machine à remonter le temps, j’aimerais qu’elle m’emmène dans le Montmartre du siècle dernier. A l’époque de ses vignes et ses nombreux cabarets et où les peintres, sculpteurs et poètes se croisaient dans les rues pavées de ce petit quartier populaire. Le Paris qu’on n’arrive pas à imaginer, le Paris « oublié », où les mots métro, boulot, dodo n’ont pas de sens. Pas besoin de remonter le temps me direz-vous, car Montmartre reste un des quartiers parisiens qui a su préserver son « histoire » depuis près d’un siècle.

La population n’est sensiblement plus la même, mais il reste le tissu historique, à savoir les artisans et les petits commerces. Certains coins ont cependant cédé à la « tentation » touristique mais cela reste convivial et décontracté. Les montmartrois d’origine s’y attachent fermement. Montmartre continue à attirer les curieux du monde entier et les bobos parisiens. Une fois sortie des sentiers battus, la Butte sait réserver des endroits encore charmants aux promeneurs et aux curieux, et il est très agréable de s’y perdre…


BALADE IDEALE :
Il est évident que Montmartre s’arpente à pied, d’autant plus que le périmètre de la Butte est interdit aux 2 roues et aux voitures les jours fériés et surtout le dimanche. Voici un petit parcours sympa : départ de la rue Lepic (métro Blanche) jusqu’au croisement de la rue Gabrielle. Descente de la rue Chappe et de la rue des 3 Frères. Un petit détour ensuite vers la rue des Martyrs pour finir par la place des Abbesses (métro Abbesses). Tout cela agrémenté de quelques arrêts aux « stands » conseillés, afin de satisfaire votre appétit… Qu’il soit culinaire ou culturel, vous serez servis.


Comment décrire un quartier sans commencer par son symbole. Alors petite devinette : « Mythe touristique et culturel, institution de la vie nocturne parisienne et, depuis peu, incarnation hollywoodienne, je suis, je suis…(Mode Julien Lepers « ON »). Réponse: le Moulin Rouge »
C’est le lieu à découvrir (ou à redécouvrir) du quartier. Transformé en cabaret, depuis 1900, sa silhouette légendaire continue de hanter les esprits des plus grands artistes. Hier, Toulouse-Lautrec immortalisait ce lieu dans ses toiles. Aujourd’hui c’est Hollywood qui en fait un film.

Situé au 82 bd de Clichy, le Moulin Rouge est le point de départ idéal de notre balade… idéale. Pour bien commencer la journée, on a coutume de dire qu’ «une balade mérite son café » ! (proverbe courant dans le milieu du journalisme).

Vous aurez sans doute besoin d’être réveillé pour arpenter les rues pentues de ce quartier. Alors premier arrêt au Lux-Bar, charmant petit zinc montmartrois de la rue Lepic. Les petits-déjeuners y sont excellents, et la clientèle typique nous plonge directement dans l’ambiance du quartier. Pour les nostalgiques d’Amélie Poulain, l’arrêt obligatoire est au Café des 2 moulins. Café sans réel intérêt si ce n’est dans le but d’apercevoir l’une des serveuses qui ressemble étrangement à… Amélie. Voilà pour l’anecdote.


Vous aurez alors toutes les forces nécessaires pour découvrir le musée de l’érotisme. Lieu culte depuis sa création en 1997 par 3 collectionneurs.La suite de la balade se poursuit par le haut de la rue Lepic et le croisement avec la rue des Abbesses. C’est vraiment le cœur névralgique du quartier de la Butte, juste après les lieux touristiques typiques comme la place du Tertre et la basilique St Pierre.


La suite de la balade se poursuit par le haut de la rue Lepic et le croisement avec la rue des Abbesses. C’est vraiment le cœur névralgique du quartier de la Butte, juste après les lieux touristiques typiques comme la place du Tertre et la basilique St Pierre. Des dizaines de restaurants en enfilade… Je vous conseille le Basilic, charmant petit resto calme et convivial.

Pour bien digérer, une petite marche s’impose. Rien de mieux que cette « longue » rue Lepic pour découvrir Montmartre… Ouvrez grands les yeux ! Van Gogh y habita un temps au 56. Toujours dans la rue Lepic, mais plus proche de la place du Tertre, vous pourrez également visiter le musée Dali. Lieu surréaliste où

les oeuvres (plus de 300) du maître côtoient une série d’effets spéciaux, et où résonne la voix de Dali himself en fond sonore. Ce musée magique pour les fans et les moins fans nous emmène vers la rue Chappe, après avoir descendu la rue Gabrielle. Une rue typiquement montmartroise (accrochez-vous).
Vous finirez ensuite la balade par la rue des Martyrs. Si le cœur vous en dit, vous pourrez vous arrêter à L’Entre d’Eux pour un dernier ravitaillement. Pour les amateurs, un délicieux fondant au chocolat noir et blanc vous attend…

Le périple s’achève et pour sécher vos larmes, vous pourrez admirer le mur des « je t’aime » sur la place des abbesses. On y retrouve « Je t'aime » écrit 1000 fois en 300 langues différentes sur un mur de 40m2.

Une balade plus romantique que ça ? Impossible ! Les célibataires pourront prolonger la balade en soirée en allant faire un tour au Divan du Monde. Je vous conseille la mezzanine appelée le Divan Japonais, pour plus de rencontres… au calme . Ce lieu revendique une programmation musicale riche, ce qui en fait un endroit vraiment atypique.









VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur : Partager sur twitter
Partager sur Google+

Nos articles LOISIRS sur sortiraparis.com