This page is not available in your language, please, choose yours

Le sentier et ses alentours

Publié le 31 mars 2008 Par Amandine F.
montorgueil

Infos pratiques


1, Rue Vide Gousset
75002 Paris 2

Le 2 ème arrondissement se situe au centre de Paris. C’est aussi celui du Sentier, quartier regroupant l’activité textile et ancien secteur de la presse. Il offre d'agréables promenades abritées sous les divers passages, couverts par de belles verrières qui nous plongent dans un air d’antan.


Comme beaucoup d’endroit de la
capitale, en traversant quelques trottoirs on change d’atmosphère rapidement.
Le quartier se divise en une partie chic vers la place des Victoires, tandis
que vers l’Eglise St Eustache, les terrasses ensoleillées sont plutôt prisées
par les « Bobos » et enfin les alentours de la rue St Denis conservent
une ambiance plus populaire.





Sortie métro Strasbourg St Denis,
en descendant la rue saint Denis, suivez
vers la droite un livreur avec une
palette remplie de tissus et vous êtes dans le Sentier. Ici ça « grouille ».
Toute la journée on livre, on décharge, recharge toutes sortes de textiles, Les
noms évocateurs des rues (d’Aboukir, du Caire, du Nil) et quelques motifs sur
les immeubles rappellent l’expédition de Bonaparte en Egypte. Ancienne cour des miracles, la place du Caire, était
le royaume des mendiants et truands. Ce tronçon de la rue St Denis concentre une
importante part de la prostitution parisienne. Ainsi quelques femmes légères
et aguicheuses attendant au pied des
immeubles le client, se mêlent étonnement
à la vie du quartier. Avant d’emprunter la petite rue Palestro au croisement de
Sébastopol-Réaumur se dresse la magnifique façade d’un immeuble 1900
appartenant aujourd’hui à Monoprix.
La Tour Jean Sans Peur, rue Etienne Marcel est un vestige du Paris médiéval. Elle a été construite pour que le Duc de Bourgogne puisse s’y réfugier,
suite à l’assassinat de son cousin qu’il avait ordonné. Vous pouvez visiter une
petite exposition sur la vie et la société au 15ème siècle et les plus
anciennes latrines de Paris. Le passage du Grand Cerf, puis la rue Tiquetonne, mène
vers la rue semi piétonne Montorgueil. Etalages de primeurs, ribambelle de bars
et restaurants lui assure une animation quotidienne.



Rue Montmartre arrêtez-vous
au Tambour, un bar restaurant où
l’on peut venir s’attabler à n’importe quelle heure de la nuit. Dans un décor
fait de bric et de broc provenant de l’ancien mobilier urbain (plaques des
rues, stations de bus, plans de métro,…) on y croise une population hétéroclite
venue contenter estomac vide et gorge sèche.





Sur l’élégante place des
Victoires se dresse la statue équestre de Louis XIV, ses arcades
abritent quelques boutiques de luxes. Poursuivez vers la mignonne et tranquille place des Petits Pères, qui
renferme l’église romaine N.D des Victoires. Dédiée depuis 1836 à Marie, elle
compte un nombre impressionnant d’ex-votos et de reliques. A coté le Vide
Gousset, bar/tabac, qui sert aussi quelques plats « bistrot »,
est très prisé pour sa petite terrasse ensoleillée. La Galerie Vivienne,
un des plus charmants passages de Paris, superbement, rénové, garde son cachet
de l’époque. Les détails des mosaïques marquent le raffinement.


La BNF site Richelieu, compte plus de 12 millions de
gravures et de photographies. Depuis
l’ouverture du site François Mitterrand près de Tolbiac, elle conserve surtout les cartes, plans, affiches,
partitions et manuscrits. La salle de lecture n’est accessible qu’aux
chercheurs, mais les expositions temporaires organisées dans la galerie
adjacente donne une idée de la beauté des lieux. En remontant la rue de la Banque on tombe sur le Palais
Brongniart, bâtiment assez massif et austère qui abrite la Bourse. Aux alentours
de nombreux bars et clubs attirent une foule de noctambules, sûrement dû à la
proximité des Grands Boulevards et de son animation quotidienne. Le petit bar Dédé
La Frite est
une table agréable et conviviale pour déguster des plats simples et des frites
faites « maison » bien sûr !

A l’angle de la rue du Croissant et
de la rue Montmartre, une plaque mentionne l’assassinat de Jean Jaurès, fondateur
du journal l’Humanité. Cela rappelle l’importance d’une des activités économiques
du quartier à cette époque, la presse et l’imprimerie. Plusieurs façades
d’immeubles en garde aussi les traces,
mais seuls les bureaux de l’AFP sont encore installés dans le secteur. Encore
quelques camions de livraisons et de négoces
textiles restent implantés dans la rue du Sentier et résistent à la vague d’implantation de la grande distribution. Sur le boulevard Poissonnière se
dresse l’immense bâtiment du Rex, un des plus beaux cinémas de Paris, qui accueille aussi de
nombreux concerts. La salle dite « atmosphérique », au plafond étoilé
et au décor art déco kitsch fait toujours sensation.
Au sous-sol le Rex Club,
bien connu des adeptes de set électro, est devenu une référence dans le monde
de la nuit. Il organise avec succès et depuis plus de 10ans les soirées Automatik qui sont l’occasion d’écouter les meilleurs Djs du moment et de se
déhancher entre amis sur d’excellents mix.



VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Nos articles LOISIRS

Commentaires

3 commentaires

  • Avatar de kuku40

    kuku40 le 21/01/09 à 00h03

    Montorgueil,mon amour

  • Avatar de jean-pierre

    jean-pierre le 13/09/08 à 01h39

    Les promenades ne sont pas les plus top de Paris. C'est un quartier vivant dans la journée qui donne sur les grands boulevards au niveau du Rex, mais le soir c'est plutôt mort. C'est toujours un peu difficile de se garer dans cette zone.

  • Avatar de jose92

    jose92 le 15/08/08 à 09h59

    Un dédale de ruelles et de passages,fief du commerce de gros des tissus.Axe du quartier du Sentier,passage obligatoire vers la rue de Montorguel et la rue des Petits-Carreaux.

L'AGENDA

Annoncez votre événement