This page is not available in your language, please, choose yours

Baden Baden : critique et bande-annonce

Publié le 11 février 2016 Par Céleste L.
Baden Baden : critique et bande-annonce

Infos pratiques

Du... 4 mai 2016
Au... 1 juin 2016

En salles le 4 mai 2016

Baden Baden, en salles le 4 mai 2016, est le premier long métrage de la jeune réalisatrice strasbourgeoise Rachel Lang. Une petite histoire gentillette bien orchestrée, avec une bonne dose d'optimisme, une pincée de rêve et un casting réjouissant.

Tel un Truffaut avec son Léaud ou un Godard avec son Belmondo, la réalisatrice Rachel Lang reste fidèle à son actrice fétiche, petite pépite de ses précédents courts métrages. Dans Baden Baden - en salles le 4 mai 2016 - Salomé Richard s'avère d'une grande fraîcheur, et ce, malgré ses poils sous les bras et son laisser-aller vestimentaire.

Le film débute sur un plan-séquence de quatre minutes qui en dit très peu sur le pitch à venir : Ana, jeune femme au volant d'une Porsche, silencieuse, l'air stressé et préoccupé. Mais en deux temps trois mouvements, nous voilà plongés dans son univers un peu branlant et ses lubies, ses choix de vie, ses petits pois carotte au ketchup, ses soucis, ses envies et ses grands rêves. 

Baden Baden : critique et bande-annonce

Nous retrouvons avec joie l'acteur Swann Arlaud (des Anarchistes et de Ni le ciel ni la terre) dans le rôle de Simon, grand copain et parfois sex-friend d'Ana. Zabou Breitman, quant à elle, joue la mère de la jeune femme - à la fois douce, bienveillante et (beaucoup trop) maternelle, comme nous pouvons facilement l'imaginer. 

Tous les personnages secondaires rassurent Ana, et contribuent à consolider l'édifice de sa vie d'adulte : sa grand-mère Odette, son ex Boris, son amie Myriem, son assistant de plomberie Grégoire, sa rencontre avec Amar. 

Baden Baden : critique et bande-annonce

Bien sûr, l'obsession d'Ana à remplacer la baignoire de sa grand-mère par une douche est surtout symbolique : elle illustre le passage à l'âge adulte, la volonté de se lancer un défi, de bâtir quelque chose de concret pour avancer. D'ailleurs, les plans du film sont bien souvent géométriques, faits de lignes droites et de cadres rigides, pour compenser avec l'architecture qui manque à la vie de la jeune femme. 

En somme, Baden Baden est un sympathique portrait introspectif d'1h30 environ, rythmé et bien orchestré, où priment les moments de joie, les émotions et les rêveries de son charmant personnage qui, comme Voltaire, a simplement décidé d'être heureux - "parce que c'est bon pour la santé". 

Baden Baden : critique et bande-annonce

 Synopsis : Après une expérience ratée sur le tournage d'un film à l'étranger, Ana, 26 ans, retourne à Strasbourg, sa ville natale. Le temps d'un été caniculaire, elle se met en tête de remplacer la baignoire de sa grand-mère par une douche de plain pied, mange des petits pois carotte au ketchup, roule en Porsche, cueille des mirabelles, perd son permis, couche avec son meilleur ami et retombe dans les bras de son ex. Bref, cet été là, Ana tente de se débrouiller avec la vie. 

 



Infos pratiques :
Baden Baden de Rachel Lang
En salles le 4 mai 2016 

VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Nos articles LOISIRS

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement