This page is not available in your language, please, choose yours

Divines, le succès du Festival de Cannes : notre critique

Publié le 1 septembre 2016 Par Maïlys C.
Divines, le succès du Festival de Cannes, dévoile sa bande-annonce

Infos pratiques

Le... 31 août 2016

Divines, en salles le 31 août 2016, est un film français réalisé par Houda Benyamina, avec Oulaya Amamra et Déborah Lukumuena. Salué par la presse comme l'un des meilleurs films du festival de Cannes, Divines raconte l'histoire de Dounia et Maimouna, 15 ans, assoiffées de gloire et de liberté dans l'univers d'un ghetto. Attention, le film est interdit aux jeunes de moins de 12 ans.

Féministe et social, Divines a tout pour plaire. Mais si Divines possède un très bon scénario (l'histoire d'une jeune fille tiraillée par son envie d'argent qui va copiner avec la meilleure dealeuse de son quartier, et, au passage, vivre une histoire troublante avec un danseur nommé Djigui), la qualité du film repose également sur la vivacité des comédiennes, notamment Oulaya Amamra, petite soeur de la réalisatrice, qui a pour l'occasion abandonné la danse classique pour se mettre à la boxe. Et bim, bam, les répliques fusent avec évidence et naturel ; impossible de ne pas tomber sous le charme !

Les Inrocks parlent de "deux petites grenades ados" : elle, Dounia, et son amie, Maimouna (Déborah Lukumuena), sont en effet des petites bombes d'amour, qui ne se quittent jamais, rient tout le temps et donnent envie de vivre, de tout tenter, de défier les préjugés pour se révolter, et d'aimer. Dans une scène mémorable où leur imagination devient réalité, la naïveté de leur jeune âge transcende leur condition sociale et les fait s'envoler dans le ciel bleu de leur triste banlieue... Un morceau de rêve.

La réalisatrice, Houda Benyamina, a eu l'idée de ce film en réaction aux événements de 2005 : "J'ai raisonné mes proches, mais j'avais moi aussi envie de sortir et de tout défoncer. Je me suis ensuite demandée pourquoi cette colère n’avait pas abouti à une véritable révolte." Ce film est sa réponse, excellente, éclatante. En mêlant à cet aspect social un début d'histoire d'amour (qui lui donne l'occasion d'une scène de tendresse virevoltante et grandiose, un des coups d'éclat du film), et le récit de la relation de Dounia avec sa mère, extrêmement conflictuelle, Houda Benyamina embrasse plusieurs styles de cinéma, plusieurs scénarios, et ce avec un brio étonnant pour un premier film... Une claque, une pépite, bravo !

Bande-annonce :

Informations pratiques :

Divines
En salles le 31 août 2016 

VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

Nos articles LOISIRS

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement