This page is not available in your language, please, choose yours

Benjamin button, un destin en main ?

Publié le 26 février 2009 Par Mélanie V.
Benjamin Button

L'adaptation de la nouvelle de F. Scott Fitzgerald a de quoi laisser penauds les plus réticents à la romance et au fantastique. C'est de loin une des plus émouvantes histoires que le 20ème siècle connaisse. Qu'en est-il au cinéma ?

" Curieux destin que le mien... ", fil conducteur de ce conte autour duquel s'articule L'histoire étrange de Benjamin Button. Cet homme vit son existence à l'envers, né à 80 ans dans un corps de bébé fripé puis rajeunissant au fil des années. L'idée est bouleversante. Il était très audacieux de la part du réalisateur David Fincher d'oser cette adaptation. Mais pour le coup, en dépit des critiques acerbes envers les romans à l'écran, ici c'est tout bonnement exquis.
L'amour, au centre de ce roman mouvant, émouvant et poignant, accentue l'importance des relations humaines. Un Benjamin Button (Brad Pitt) parcourant le monde pour devenir un homme tout en gardant à l'esprit l'amour de sa vie, Daisy (Cate Blanchett). Une Daisy grandissant " normalement ". Mais que veut dire " normal " ? Il semblerait que l'intérêt soit de considérer que nul n'échappe à l'amour et le corps n'est finalement pas primordial. Mais nul n'échappe aussi au temps. C'est bien là que sonne le glas douloureux de ce film fabuleux. Un couple qui se trouve après multiples rebondissements où l'essentiel est de se donner sans limites. Se donner, s'exprimer sans relâche jusqu'à ce que la conscience fasse que on ne peut lutter plus longtemps contre un destin tragique. Nous ne le prendrons pas pour autant comme tel, on en tire plutôt une leçon sur le caractère unique et fragile de la relation à l'autre. La force de cette relation réside dans son rapport au temps, de sa conscience de la fatalité. L'idée est donc de ressortir de ce film avec l'envie et même le besoin de vivre. Sans tomber dans la niaiserie, qui peut vivre sans aimer ? Il faut jouir autant que possible de ce sentiment.
Très belle interprétation de la part des acteurs principaux. Cate Blanchett, en second rôle, dévoile grâce et splendeur à l'écran. Je ne l'ai jamais vu aussi majestueuse. Une femme déchirante mais digne que cette actrice sait jouer à ravir. Et quelle beauté ! Brad Pitt, le " beau gosse " du cinéma américain, adulé par ces dames et demoiselles, est bien plus que cette simple réputation. Il est de loin, l'un des acteurs actuels les plus performants en terme d'attendrissement. Simple et profond, son potentiel admirablement bien exploité ici, nous émeut.


VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Nos articles LOISIRS

Commentaires

4 commentaires

  • Avatar de Zaabe

    Zaabe le 09/03/09 à 22h54

    J'avais pas réussi à me laisser convaincre par le scenario éé suis allée le voir un peu par hasard mé j'ai pas regretté !!
    En fait, à part le début ke j'ai trouvé longuet avec ses effets hollywoodiens ça parle de la vie, de l'Amour, du temps ki passe inexorablement éé Brad et Cate sont excellents tous les deux.

  • Avatar de garazi

    garazi le 08/03/09 à 13h54

    Oscars meilleurs maquillages et effets visuels bien mérités, les décors moins...j'ai bien aimé ce film.

  • Avatar de jean-pierre

    jean-pierre le 06/03/09 à 13h05

    L'interpretation de Brad Pitt est très bonne.

  • Avatar de crcrcr

    crcrcr le 28/02/09 à 11h04

    Le tavail de David Fincher est souvent de qualité, en s'entourant d'acteurs très doués pour ce style de rôles, il détient de nombreux atouts pour mener son film avec succès.

L'AGENDA

Annoncez votre événement