This page is not available in your language, please, choose yours

G.i joe, le réveil du cobra

Publié le 20 juillet 2009 Par Laurent L.
G.I Joe
Le réveil du cobra

"Après les robots viendront les nanos" Et un "nouveau-vieux-jouet" de chez Hasbro ! Après Transformers c'est avec G.I Joe qu'on va s'amuser.




C’est un bon BOB (Best Of de Blockbusters) ce Joe, avec un petit clin d’œil à X-men, un autre à Iron Man et surtout un énorme air de sextologie galactique. Avec ce film l’Amérique nous fait de l’œil à nous aussi puisque l’action se déroule principalement à Paris et qu’elle se permet de détruire la Tour Eiffel (On ne sait pas vraiment si c’est un clin d’œil ou si elle essaie de nous attirer le mauvais). Il s’est fait prendre 2 tours en 2001, l’empire contre-attaque en nous prenant une dame en 2009, le jeu vient juste de commencer…

Alors pour ne pas raconter tout le film, juste l’exemple d’un des affrontements finaux : un bon et un méchant qui se frittent au sabre dans un générateur avec plein d’effusions électriques… ? Ca rappelle évidemment, j’espère, "La Menace Fantôme", Obi-Wan contre Dark Maul ; interprété par Ray Parker, qui rempile ici encore pour un rôle de super cascadeur muet. Et la liste des ressemblances est longue, de la station sous-marine aux vaisseaux, en passant par les coups de trompettes et de trombones de la bande originale jusqu’à ; attention… un jeune éphèbe qui découvre le dark side et s’en sort avec un casque et un respirateur !

Donc c’est une sorte de chaînon manquant entre le film de "super-hommes" et "La Guerre des Etoiles" ?
Peut-être, à l’exception que cette fois la bataille réside dans l’infiniment petit : la nanotechnologie (watch your Ipod). Loin d’être un maillon faible ce G.I. Joe est bel et bien un "éclateur de caillasse" (traduction personnelle de blockbuster). Pas d’effets spaciaux mais bien spéciaux, de l’action et de l’action encore. Le cast est beau, les combats déglinguent, les cascades sont pures et le reste coule de source…

Director: Stephen Sommers (The Mummy, Van Helsing)
Music : Alan Silvestri (Back 2 the Furture, Forrest Gump et Scrooge, sortie en novembre 09)
SFX : Stan Winston (Alien, Predator, Jurassic Park)

Dédicace à Taghmaoui et Fitoussi les p’tits frenchies.
> Chronique de James Ferrux

BANDE-ANNONCE









VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Nos articles LOISIRS

Commentaires

3 commentaires

  • Avatar de une2trois

    une2trois le 22/10/09 à 23h45

    "qui rempile ici encore pour un r s/advanced/langs/fr.js" type="text/javascript"> // --> ôle de super cascadeur"

    help :)

    Yes, help !!!

    PS: tu disais ?

  • Avatar de kebab

    kebab le 22/10/09 à 22h46

    "qui rempile ici encore pour un r s/advanced/langs/fr.js" type="text/javascript"> // --> ôle de super cascadeur"

    help :)

  • Avatar de oulalala

    oulalala le 22/10/09 à 22h10

    pas très français cet article

L'AGENDA

Annoncez votre événement