This page is not available in your language, please, choose yours

Clovis Cornillac dans le film "600 kg d'or pur". l'interview...

Publié le 2 août 2010 Par Chris L.
Clovis Cornillac

Découvrez l'interview de Clovis Cornillac qui nous ses impressions et son vécu du tournage de "600 kg d'or pur".

Le 25 août, on te retrouve aussi avec Bruno à l’affiche de « 600 kilos d’or pur », un film d’aventure, tourné en Guyane sous le soleil ! Ca a été des vacances ce film ?
Ca a été l’opposé de vacances mais on le savait au départ. C’est la forêt comme on l’appelle là-bas, soit la jungle pour nous et ce n’est pas fait pour faire des films ! Elle est là depuis des années, elle fonctionne formidablement bien, c’est un endroit absolument sublime mais plutôt hostile au départ à l’homme qui n’est pas né dedans. Donc venir avec des caméras, des câbles, des choses comme ça, c’est assez compliqué ! Non ce n’était pas des vacances, mais c’était une aventure ! On peut dire qu’il y a deux films en un, l’aventure pour le faire et le film d’aventure à l’arrivée.
Quand on voit ton personnage, ça rappelle les films avec Ventura, avec Belmondo... Est-ce que tu t'es inspiré de ça?
Ces films m’ont fait rêver et m'ont donner envie de faire du cinéma, et ces gars là je les adore ! Ca fait partie de moi, comme de vous et de plein de gens, c’est notre culture commune d’un cinéma qu’on a un peu abandonné. Maintenant ca ne m’intéresserait pas d’essayer d’être sur les traces de ces gars là. En revanche, la part de rêve que ces gens là m’ont donné, quand on me propose ce type de film, ça fait partie de l’ambition. Je n’ai ni la prétention, ni l’envie de reproduire ce qu'on fait des mythes du cinéma français.

« 600 kilos d’or pur » est un vrai film d’aventure, quel rôle tient votre personnage, Virgil ?
C’est le leader, celui par qui tout arrive. C’est un pilote d’hélicoptère mais qui a été mercenaire avant. C’est un personnage pour qui on n’a pas forcément d’empathie au départ. C’est un taiseux, avec une carapace, droit, secret, égoïste comme tout aventurier, qui vit pour lui, qui sait se protéger lui et qui a plus de mal avec les autres, mais qui en
même temps prend en charge. Et tout le trajet de ce personnage, c’est qu’il devient humain. Et c’est ce travail qui était intéressant en tant qu’acteur parce qu’on n’a pas forcément de textes et qu’il n’en faut surtout pas pour amener ça.
Il y a peu de femmes dans ce film, deux exactement... Elles ont du en baver?
Je les ai trouvé formidablement justes ! Mais tout le monde a été au top! Sincèrement, je les trouve tous formidables. C’est très bien filmé, ce qui est évidemment très important, et très juste dans leurs caractères. Donc Audrey comme les autres est absolument pile poil à l’endroit où j’avais envie de voir ce personnage aller, donc c’est extrêmement agréable d’avoir ce sentiment de cohérence et je trouve que le casting va dans ce sens.
Crédit Photos : Ronan Lietar / Gaumont Distribution



VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Nos articles LOISIRS

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement