This page is not available in your language, please, choose yours

Le cinéma, ses décors et la ratp!

Publié le 5 novembre 2010 Par Caroline J.
Le cinéma, ses décors et la RATP!

Vendredi 5 novembre 2010, la RATP a offert, à certains chanceux, une exceptionnelle et inédite visite privée des coulisses des lieux et des décors utilisés par les réalisateurs de cinéma. Sortiraparis a eu la chance de faire partie de ce petit groupe de privilégiés et vous raconte son fabuleux périple à bord d'un ancien bus à plateforme puis de la rame historique Sprague-Thomson des années 30.

Mais tout commence par une mise en situation et une visite de l'exposition, « Monuments, stars du 7e art », à découvrir jusqu'au 13 février 2011. Cette installation, à voir dans un cadre plutôt exceptionnel, puisqu'il s'agit de la Conciergerie, abrite tout ce que vous souhaitez savoir sur les lieux de tournage et ses décors.

Du "Monument rêvé" du Monde de Narnia ou de Harry Potter au "Monument en personnage historique", comme dans Jeanne d'Arc et Marie-Antoinette en passant par le "Monument personnage de fiction" comme chez Alexandre Dumas, plongez dans l'univers du cinéma. À l’aide d'anciennes affiches d'époque, de photographies, de croquis, de maquettes, d'extraits de films ou encore de costumes, les coulisses du 7e art n'auront plus de secrets pour vous. Vous saurez par exemple comment se tournent les scènes dans les voitures.

Puis c'est au tour de la RATP de prendre le relais et de nous conduire vers l'un des anciens bus à plateforme des années 30. J'ai nommé le TN 44. Le nom ne fait peut-être pas rêver mais le bus, oui!

Avec son plancher et son plafond en bois, ses banquettes en cuir, ses petites lumières rondes et sa fameuse plateforme, limitée seulement à 8 personnes et réservée également au receveur, les réactions ne tardent pas. Sourire des passants, et scintillement dans les yeux des passagers qui semblent retomber en enfance!

Certains réalisent leur chance et ne cessent de s'admirer devant la beauté de cet ancien bus. Une fois tous à bord, direction la station fantôme de la Porte des Lilas, plus connue pour être utilisée dans la plupart des tournages de cinéma. Pendant le trajet, nos oreilles frétillent à l'écoute du bois craquant alors que nos cœurs palpitent lors des nombreuses secousses.

Une fois arrivé à destination, à la Porte des Lilas, nous prenons une porte secrète pour accéder à la fameuse station fantôme où un train exceptionnel nous attend. Il s'agit de la rame historique Sprague-Thomson des années 30. Avec ses wagons de couleurs rouges, réservés à la 1ère classe, puis de couleurs vertes pour la seconde, la rame abrite d'anciens strapontins et sièges en bois. Les anciennes affiches publicitaires sont toujours là comme les anciens plans de métro de la ligne 12 et les fameux écriteaux « Défense de fumer et de cracher ». Avec cette rame historique, les souvenirs remontent, une époque revit mais aussi et surtout les films de nombreux réalisateurs prennent vie.

Depuis le début de l'année 2010, plus de 55 productions ont déjà tourné des séquences sur les réseaux de la RATP. Le métro, le RER, le bus ou encore le tramway sont souvent des éléments incontournables pour les réalisateurs qui tournent dans la capitale. Les transports en commun crédibilisent, dans le temps et dans l'espace, les films car ils offrent une variété de décors, à la fois anciens et modernes.

Parmi les grands longs-métrages, tournés dans les réseaux de la RATP, on peut citer "Subway" de Luc Besson, "Mesrine" avec Vincent Cassel, "Les femmes de l'ombre" avec Sophie Marceau ou encore "The Tourist" avec Angelina Jolie et Johnny Depp. La RATP met ainsi en avant son immense richesse patrimoniale. Mais la station fantôme de la Porte des Lilas n'est pas le seul lieu utilisé lors de tournages. La ligne 3 bis l'est aussi.

Ces endroits imposent toutefois des conditions; notamment celles des horaires. Mieux vaut tourner de nuit ou les week end et jours fériés. Enfin, il est important de prévoir à l'avance avant de tourner car la RATP doit mettre à disposition son équipe technique afin que tout se déroule dans les règles.

Avec cette année, 55 productions, 60 jours de tournage, 31 contrats pour des séquences de films, 14 contrats pour des séquences de téléfilms, 6 publicités, une publicité photo, 3 courts métrages et la venue des artistes aussi prestigieux que Luc Besson, Martin Scorcese ou encore Fred Cavayé, la RATP n'est pas prête de mettre à l'arrêt ses nombreux vestiges!

Malheureusement, ces trésors ne sont pas encore ouverts au public, mais vous pouvez jeter un coup d'oeil aux photos du Bus TN 44, et à la rame Sprague-Thomson en cliquant ici ou encore ici! Vous y découvrirez également les photos de l'exposition "Monuments, stars du 7e art", à découvrir à la Conciergerie, jusqu'au 13 février 2011.

Plus d'infos sur les conditions de tournage, rendez-vous directement sur le site de la RATP



Crédit photos : Caroline Jolivet


VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Nos articles LOISIRS

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement