This page is not available in your language, please, choose yours

Les Souvenirs : critique et bande-annonce

Publié le 13 janvier 2015 Par Maïlys C.
Les Souvenirs : critique et bande-annonce

Infos pratiques

Le... 14 janvier 2015

Les Souvenirs, en salles le 14 janvier 2015, est l’adaptation du livre homonyme de David Foenkinos par Jean-Paul Rouve, avec Annie Cordy, Michel Blanc, Chantal Lauby et Mathieu Spinosi. Une grand-mère, deux parents sur le point de divorcer et un jeune étudiant en Lettres constituent les personnages de cette histoire. Jamais à leur place, ils sont fragiles mais tous trouvent le moyen de rebondir… Un film très sucré mais attendrissant.

L’un (Mathieu Spinosi) est étudiant en littérature, mais aussi gardien de nuit dans un hôtel. Son père (Michel Blanc) est un mari décevant, tout juste à la retraite. Sa femme (Chantal Lauby) est un peu en retrait, mélancolique de son amour passé, et s’invente un amant. La grand-mère (Annie Cordy) se retrouve, un peu trop tôt semble-t-il, dans une maison de retraite où elle ne ressemble à personne. Personne n’est à sa place, mais l’amour ne manque pas : la grand-mère et le petit-fils ont des rapports amicaux rares, le père est brave et la mère se révèle fantasque et charmante.

Notre avis sur le film :

Après La Délicatesse, David Foenkinos revient au cinéma, cette fois-ci en simple inspiration. Jean-Paul Rouve, touché par son livre Les Souvenirs, en tire un film sage et sentimental, où les acteurs ne semblent pas très à l’aise, mais relevé par quelques touches amusantes.

On sourit quand on voit le père incarné par Michel Blanc à l’hôpital, entouré de ses deux frères tout aussi rondouillards et chauves, formant un trio de gnomes à l’air penaud. On sourit aussi, mais différemment, en regardant la chambre de la maison de retraite de la grand-mère qui se remplit au fil des jours de toiles et de livres.

C’est mignon, charmant : la relation entre la grand-mère et le petit-fils illumine le film. On aimerait avoir une grand-mère, ou un petit-fils, aussi tendre. Toutefois, l’ensemble manque de sincérité et sent un peu le sentiment fabriqué. Mais, bon, si on accepte de se laisser porter, le film est tout de même assez attendrissant.

Bande-annonce : 


Informations pratiques :

Les Souvenirs
En salles le 14 janvier 2015

VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Nos articles LOISIRS

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement