This page is not available in your language, please, choose yours

Day 6 - pavillon 6

Publié le 7 mai 2010 Par Pierre M.
Day 6 - Pavillon 6

Infos pratiques


1 place de la Porte de Versailles
75015 Paris 15

Article rédigé par Geoffrey Sebille, Magasins Paris

Un jour, un pavillon. C’est un peu le même principe qu’un jour,
un livre. Mais avec les pavillons de la Foire de Paris. Aujourd’hui,
le pavillon 6 où il est question d'un télé-shopping géant.

A quoi ressemblait la vie avant d'avoir franchi les portes du
pavillon 6 ? Comment diable faisait-on pour survivre dans l'impitoyable
quotidien sans le magic mixer© 7 en 1, sans le couvercle fraîcheur hermétique©, sans le
Speed Cleaner©, sans
l'Epluchef©, sans le
portefeuille magique©,
sans l'ouvre-boîte révolutionnaire, sans le robot-aspirateur ou encore
sans le range-flacons malin dans la salle de bains ? Et bien on ne
vivait pas, voilà tout.
C'est comme un air de déjà-entendu qui
nous siffle aux oreilles après une petite randonnée dans les allées du
pavillon 6.
- "Franchement, entre nous, est-ce que le steak, à la maison, il
ressemble à celui-là madame ? ".
- "Regardez la promo que je vais faire spécialement pour vous,
regardez bien".
- "Ça fait 20 ans que je fais la Foire de Paris, je suis le seul à ne
jamais avoir augmenté mes prix".
- "Si je le dis, c'est que c'est vrai".
Mention spéciale également pour le slogan du Tapis vorace©, qui n'a
rien à envier à la force tranquille de Jacques Séguéla, puisqu'il milite
ni plus ni moins "pour la paix des ménages".
Qui dit vrai ? Qui dit faux ? Faîtes entrer l'accusé.
C'est tout le charme de ce pavillon qui ne s'arrête jamais de vivre. On
regarde d'abord de loin, on s'approche, on se faufile, on écoute et on
se laisse séduire. Ou pas. Chez certains, la démo est impeccable. Comme
pour ce cuistot qui arrive sans mal à troquer les casseroles désuètes
des ménagères sous le charme contre sa plaque de cuisson sur laquelle
les matières grasses trépassent. "Je suis plus cher que mes voisins,
mais ici vous payez la qualité." Une chose est sûre, le chaland sera
toujours plus sensible aux arguments d'une vendeuse de savonnette
naturelle en tablier (la vendeuse, pas la savonnette) qu'au discours
sans âme d'un commercial cravaté laveur de carreaux. Ayons d'ailleurs
une pensée émue pour ceux qui, pour des raisons de sécurité, n'ont pu
vanter les qualités de leur marchandise. Non, c'est pas facile, facile
de vendre un Bâton de feu© sensé allumer les barbecues quand on ne peut pas allumer de barbecue.
C'est en forme d'hommage, donc,
que se conclura cette chronique quotidienne. Avec une spéciale dédicace
aux orateurs de tous poils, et pas seulement ceux qui vendent des
balais. Un big-up aux harangueurs qui ne lésinent pas sur leur salive.
Un coup de chapeau aux rhéteurs qui cirent les chaussures à longueur de
journée, affrontant ainsi les chaussettes les plus douteuses. C 'est
sans conteste ce qui le rend la pavillon 6 le plus chaleureux d'entre
tous. Si avec tout ça, on repart pas avec un petit cadeau.



Allez, comme
le disait Vivien Leigh, demain est un autre pavillon. Celui avec le
saucisson sur le gâteau.



VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Nos articles LOISIRS

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement