This page is not available in your language, please, choose yours

Manchester city : un point et des regrets

Publié le 3 décembre 2008
Manchester City : Un point et des regrets

Le Paris Saint-Germain a ramené un point (0-0) de Manchester, où il jouait contre City à l'occasion de la quatrième journée la phase de poules de la Coupe de l'UEFA. Timides en première période, les Parisiens ont été bien meilleurs après la pause mais n'ont su concrétiser leurs nombreuses occasions. Ils peuvent nourrir des regrets mais peuvent encore se qualifier.

PSG : Composition en 4-4-2 avec le duo Luyindula - Kezman en attaque. Makelele et Rothen sont titulaires. En défense, Traoré et Sakho sont les latéraux.

Manchester City : Equipe dispose en 4-4-2, sans Robinho mais avec Jô ou encore Elano.



» Un PSG timide en première période



Les Mancuniens rentrent bien dans le match et se procurent la première occasion à la 5e minute : sur une contre-attaque, Sturridge s’échappe, se présente face à Landreau mais le gardien parisien intervient puis repousse ensuite une frappe anglaise. Cette action dangereuse est cependant trompeuse sur le plan de la possession de balle : comme souvent cette saison, le PSG laisse le ballon à l’adversaire. Ou plutôt, ici, c’est l’adversaire, plus accrocheur, qui contrôle le ballon et impose son jeu.



Pourtant, Paris n’est pas trop inquiété, si ce n’est sur quelques frappes qui n’allient pas puissance et précision. Au contraire, les joueurs de Paul Le Guen sortent, comme sur une accélération puis un centre en retrait de Pancrate, qui obtient le corner (25e). On retrouve l’ancien Manceau quelques minutes plus tard, pour une nouvelle passe en retrait, manquée malheureusement (36e). Manchester City réagit sur une tête de Jo, sans problème pour Landreau (42e). La dernière opportunité revient au PSG, mais la belle course de Luyindula est gâchée par Kezman. 0-0 à la mi-temps, donc.



» Un seconde mi-temps qui laissera des regrets



Paris repart bien, à l’image de cet enchaînement contrôle-frappe de Traoré, qui obtient un corner (47e). Dix minutes plus tard, à la suite d’un beau mouvement entre Sakho et Rothen, Luyindula frappe de 25 mètres, dans les bras du portier. City réagit par Vassell, servi par Benjani, mais l’Anglais frappe au-dessus (59e).



A cet instant du match, Paul Le Guen remplace Makelele par Armand, qui prend la place de latéral gauche, tandis que Sakho glisse dans l’axe et Bourillon monte d’un cran. Ce changement ne modifie pas le comportement du PSG, et sur une très belle passe en profondeur d’Armand, Luyindula se présente seul face à Hart mais manque son duel (63e). Les Anglais ne réagissent que sur des frappes de loin, sans vraiment inquiéter Landreau. A la 69e minute de jeu, Pancrate et Kezman sont remplacés par Giuly et Hoarau. L’effet est quasi-immédiat puisque sur un centre de Luyindula, Hoarau, proche du but, reprend mais ne parvient pas à ajuster sa frappe (73e). Deux minutes plus tard, Rothen lance Hoarau, qui dévie vers Luyindula, lequel frappe au-dessus malgré une bonne position.



Manchester City ne voit plus le jour - ni le ballon -, et Paris pousse pour arracher les trois points. Les centres dangereux se multiplient et les attaquants, notamment Luyindula, manquent de très peu de reprendre le ballon. Sur un coup franc de Rothen, Camara, seul au deuxième poteau, manque également le ballon (84e). Malgré les trois minutes de temps additionnel et le soutien bruyant des supporters parisiens, les joueurs de Paul Le Guen terminent le match sans marquer et repartent donc avec un match nul.



» La qualification reste jouable



Malgré une bonne deuxième période face à des Mancuniens pas vraiment impressionnants et qui étaient déjà qualifiés, les Parisiens ne repartent donc avec un point. La faute aux occasions gâchées. Dommage, car il y avait la place pour gagner cette rencontre. S’il est vrai qu’une victoire aurait bien arrangé les joueurs de Paul Le Guen, rien n’est fini concernant la qualification. Certes, le PSG est toujours dernier de son groupe, mais il terminera troisième si, lors de la dernière journée, il bat Twente et que Santander ne gagne pas contre Manchester City ou s’impose sur un score moins large que le PSG - dans le cas où Paris et Santander se retrouveraient avec la même différence de buts, le nombre de buts marqués au total entrerait en compte. Et si ce nombre était le même, le nombre de buts à l’extérieur interviendrait. Or Santander a scoré plus de fois à l’extérieur que Paris. Mais nous n’en sommes pas là….



Quoi qu’il en soit, Paul Le Guen va devoir maintenant se tourner vers le match contre Le Mans, qui sera disputé dimanche, chose qui doit bien arranger l’entraîneur parisien.




VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Nos articles LOISIRS

Commentaires

2 commentaires

  • Avatar de jose92

    jose92 le 06/12/08 à 20h12

    Je pensais que le PSG aller faire l'impasse sur cette Coupe de l'UEFA!!!

  • Avatar de jean-pierre

    jean-pierre le 06/12/08 à 00h09

    De rater autant d'occasions à ce niveau de la compétition, il faut vraiment un grand manque de confiance.

L'AGENDA

Annoncez votre événement