This page is not available in your language, please, choose yours

Nantes : notes > paris est imperturbable

Publié le 9 février 2009
Nantes : Notes > Paris est imperturbable

En proie à des soucis extra-sportifs, les Parisiens n'en demeurent pas moins performants sur le terrain et ont livré encore une prestation très intéressante à Nantes samedi soir. Face il est vrai à de biens faibles Canaris, les hommes de Le Guen ont globalement maîtrisé la rencontre et produit de belles séquences de jeu, même s'ils se sont un peu relâchés en fin de match. Les anciens Monégasques Giuly et Rothen ont retrouvé leurs jambes alors que Sessegnon et Luyindula furent fidèles à eux-mêmes. Le bloc défensif a été solide avec notamment un Clément accrocheur.

Landreau (7.5) : De retour dans son ancien jardin, le portier parisien livra une prestation très solide. Il fut l'auteur de multiples parades devant Klasnic (34e, 59e), Capoue (61e, 76e) et Rodelin (79e). Bon par ailleurs dans ses sorties aériennes.



Ceará (6.5) : Comme à son habitude, le ballon ne lui posa pas de problème et il l'utilisa en montant à bon escient sur son côté. Capoue lui posa malgré tout quelques soucis.



Camara (7) : "Zoum" fut beaucoup plus serein avec des interventions plus tranchantes, à l'image d'un tacle salvateur dans sa surface (47e).



Sakho (7) : Il s'affirme de semaine en semaine au risque de se répéter. Très sécurisant lors qu'il intervient, il apporte une présence physique dans les duels. Seule ombre au tableau, quelques mauvaises relances en début de match.



Armand (7.5) : Ce n'est pas son penalty, inexistant, provoqué en mettant un coup d'épaule réglementaire sur Faty qui gâcha son match. Encore solide dans le couloir en éteignant progressivement l'influence du technique Abdoun, il réalisa de belles combinaisons avec son compère Rothen même s'il rencontra du déchet dans ses centres.



Makelele (6) : La science du placement du capitaine parisien fut précieuse et il intercepta pas mal de ballons comme cela. Mais il subsista du déchet dans ses transmissions ainsi que dans quelques interventions. A son crédit, une très belle ouverture sur le deuxième but pour Luyindula.



Clément (7.5) : Il monte lui aussi en puissance et au côté de Makelele, il semble relâché. Cavalant dans tous les sens, il fut l'auteur d'interventions très propres et chercha encore une fois à jouer vers l'avant. A l'image de son service pour Sessegnon, quatrième buteur.



Sessegnon (7.5) : Bien mieux qu'à Bordeaux, c'est peut-être parce-que Mareval et consorts ne représentaient pas non plus des foudres de guerre. Il étala sa belle qualité technique et envoya plusieurs caviars à destination de ses partenaires. Il conclut sa soirée par un but sur une belle frappe à l'entrée de la surface (71e). Remplacé par Pancrate (75e), qui a touché du bois sur une reprise de la tête (81e).



Rothen (7) : Peut-être la meilleure prestation du milieu gauche de la saison. Bien mieux en jambes, il afficha de belles dispositions avec une belle propension à trouver les attaquants par son pied gauche. Auteur d'un coup-franc plongeant qui obligea Alonzo à la parade (6e), il connut encore un peu de déchet dans ses coups de pied arrêtés. Remplacé par Partouche (89e).



Luyindula (8) : En un mot, précieux. Dans les intervalles, il représente un très bon partenaire pour le porteur du ballon car il offre toujours une solution et sa qualité technique lui permet de bien orienter le jeu. Buteur en faisant preuve de sang-froid devant Alonzo (20e), il offrit un caviar à Giuly dans le dos de la défense sur le troisième but.



Giuly (8) : Décevant ces derniers temps, il s'est bien repris à la Beaujoire. Double buteur, en faisant preuve d'opportunisme sur le premier (11e) et en ouvrant bien son pied sur son deuxième (49e), il toucha du bois par ailleurs (7e), sollicita les poings d'Alonzo (33e) et fut l'auteur d'une autre frappe trop croisée (54e). Très mobile, il réalisa donc un match plein avec une belle qualité dans ses appels en profondeur. Remplacé par Bourillon (83e) qui n'a pas brillé lors de son entrée en jeu.



Le Guen (6) : Dans son dispositif habituel, il a aligné un duo Luyindula-Giuly très complémentaire en attaque. Concernant son coaching, il a fini le match en 4-3-3, avec l'entrée de Bourillon censé renforcer le milieu et également celle du jeune Partouche. Il aurait pu laisser sa chance à l'attaquant Charbonnier dans une fin de match assez peu rythmée.



L’arbitre Monsieur Castro (4) n'a pas été irréprochable dans son arbitrage en sifflant notamment un penalty inexistant pour Nantes. Quelques coups de sifflet plutôt inutiles par ailleurs.




VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Nos articles LOISIRS

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement