This page is not available in your language, please, choose yours

Wolfsburg : paris prend une option ! (après-match)

Publié le 19 février 2009
Wolfsburg : Paris prend une option ! (Après-match)

Paris est bien parti pour se qualifier pour les 8es après sa victoire face à Wolfsburg (2-0), lors du 16eme de finale aller de la Coupe de l'UEFA. Hoarau est le sauveur de Paris en ayant marqué deux buts dans les dix dernières minutes. Une belle opération en vue du match retour périlleux qui attend les Franciliens en Allemagne.

» Tactique des équipes :

PSG : Le Guen a décidé d'aligner Edel dans le but et Makonda en milieu gauche, Rothen occupant une position plus axiale au côté de Chantôme. A droite, figurait Pancrate et devant, le duo Luyindula-Hoarau.

Wolfsburg : 4-5-1 pour les hommes de Magath avec le seul Dzeko en pointe.



» Paris timide au début, mieux en fin de première période



Malgré une grosse envie dans les premières minutes, les Parisiens rencontraient quelques difficultés à produire du jeu. Les visiteurs se trouvaient bien mieux dans l'entrejeu et se procuraient quelques opportunités par Schäfer, d'un coup franc non cadré (5e), ou des deux milieux Josué (22e) et Schindzielorz (23e), qui dévissaient leurs tentatives. Paris pointait le bout de son nez dans le dernier quart d'heure du premier acte à mesure que les Allemands s'essoufflaient. Mais ils ne se montraient pas plus adroits, Hoarau (35e, 36e), Pancrate (40e) et Luyindula (42e) n'inquiétant guère un Benaglio serein dans son but… pour le moment.



» Paris continue de pousser, Hoarau finit par délivrer le Parc



La seconde période était du même acabit que la fin de première période. Les Parisiens passaient essentiellement par la gauche où le jeune Makonda multipliait les bons centres. Sur l'un d'eux, Hoarau ne cadrait pas sa reprise de la tête (57e). Magath décidait de changer de système et d'aligner un 4-4-2 avec l'entrée d'Okubo. Le Japonais se créait tout de suite une grosse occasion mais Armand lui couper la route alors qu'il allait armer dans la surface (65e).



C'était bien la seule frayeur allemande car les joueurs de la capitale intensifiaient la pression dans le dernier quart d'heure, aidés par les entrées de Partouche et Sessegnon. Sur une faute commise sur le Béninois, un coup franc côté droit était sifflé. Rothen envoyait le ballon sur la tête de Hoarau qui devançait Benaglio pour catapulter le ballon au fond (1-0, 80e) ! Le Réunionnais était intenable et son deuxième but était la copie conforme du premier, sur un corner de Chantôme, où il profitait encore de la sortie hasardeuse du portier de Wolfsburg pour marquer à nouveau (2-0, 85e). Le numéro 9 aurait pu même tripler la mise mais il touchait du bois (87e), avant d'enlever complètement sa reprise sur un bon centre de Traoré (92e). Paris s'impose donc aisément face à une bien décevante formation allemande. Un avantage qu'il faudra préserver au retour en Allemagne jeudi prochain.



» Paris prend une option, la gestion gagnante de Le Guen



Au vu de la feuille de match, on pouvait douter de la capacité du PSG à gagner ce match par un écart aussi conséquent. Et pourtant, Edel, Makonda et consorts ont répondu présents. Le jeune Tripy Makonda, après des débuts difficiles, s'est bien mis dans le rythme de la rencontre et a envoyé de très bons centres du gauche. Le portier parisien a quant à lui bien supplée Landreau en étant notamment l'auteur de belles sorties aériennes. Par ailleurs, Rothen et Chantôme ont bien tenu l'entrejeu et furent passeur décisif chacun. La défense n'a pas flanché avec une charnière Sakho-Camara de plus en plus sécurisante. Luyindula s'est bien battu sur le front de l'attaque, de même que Hoarau récompensé de ses efforts. Il ne faut pas oublier les entrées de Sessegnon et Partouche qui ont amené plus de folie, le deuxième nommé faisant étalage de belles dispositions techniques.



Après ce match aller bien maîtrisé, il faudra confirmer en Allemagne ce qui ne sera pas de tout repos. Avant cette rencontre, Paris va passer par l'Isère et Grenoble samedi soir. Avec plusieurs joueurs mis au repos, espérons que la gestion de Le Guen portera de nouveau ses fruits et que les Parisiens poursuivront leur montée en puissance en Ligue 1 afin de préserver leur place de dauphin du leader lyonnais…




VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Nos articles LOISIRS

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement