This page is not available in your language, please, choose yours

Hoarau - "ni en vacances, ni en récréation"

Publié le 24 mars 2009
Hoarau - "Ni en vacances, ni en récréation"

Lundi, Guillaume Hoarau a eu l’agréable surprise, certes différée, d'être sélectionné par Raymond Domenech en remplacement de Nicolas Anelka, forfait. Ce mardi, à quelques jours de Lituanie-France, il narre ses premiers instants en sélection aux lecteurs du 20 minutes.

Hier, Guillaume Hoarau a rejoint au pied levé le centre de Clairefontaine. Avant ce revirement inopiné, sa femme et lui avaient déjà réservé un vol. "Nous allions nous reposer et profiter du soleil dans le sud, raconte-t-il, quand mon portable a sonné. Il a fallu remonter. De toute façon, mon sac est toujours prêt. J'y rajoute deux-trois bricoles et c'est parti".



Tenons-nous le pour dit, cet invité de dernière minute n'aborde pas sa première convocation en dilettante. "C'est une grande satisfaction. Une première sélection ne s'oublie pas. Il faut savoir savourer mais je ne suis pas non plus en vacances ni en récréation. Mon rêve se poursuit mais nous avons des objectifs importants à atteindre."



Humble et réceptif, le meilleur buteur du PSG (15 buts en L1) s’initie peu à peu à la vie en sélection. "Pour le moment, je suis le petit nouveau et je me fais tout petit. C'est à moi de tout faire pour être le plus à l'aise. J'écoute, j'observe... Voir Dédé (André-Pierre Gignac) décontracté m'a aidé à m'intégrer. Il n'y a aucune barrière entre les joueurs. Si je veux aller voir un joueur cadre, il n'y a aucun problème. "



Aussi comblé soit-il, il ne tient pas sa présence dans le groupe France pour un aboutissement. "J'ai bossé dur pour arriver ici mais le plus dur c'est de rester. En tout cas je n'ai aucune envie d'en partir." Au contraire, il apprécie la saine émulation qu'elle suppose : "Il va falloir redoubler d'efforts. Déjà m'entraîner avec des gars comme il y a sur la liste est une chance. Fréquenter le très haut niveau peut beaucoup m'apporter. Il y a deux ans, je n'aurai jamais pensé être là".



Que de chemin parcouru, il est vrai. Et dire qu'il y a deux ans, jour pour jour, le jeune réunionnais traînait son mètre quatre-vingt-douze en L2, maillot de Gueugnon sur les épaules...




VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Nos articles LOISIRS

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement