This page is not available in your language, please, choose yours

Le psg trop gâté par la mairie de paris ?

Publié le 28 mars 2009
Le PSG trop gâté par la Mairie de Paris ?

Les finances du PSG profiteraient-elles d'une mairie trop généreuse ? La chambre régionale des comptes a planché sur la question et communiquera lors du prochain Conseil de Paris, le 6 avril, un rapport sur les relations entre le club et la Mairie de Paris de 2002 à 2008. Dès ce samedi, Le Parisien répertorie les critiques qui y seront formulées.

Le rapport porte sur les cinq principaux clubs professionnels de la capitale, à savoir le Stade Français (rugby), le Paris-Levallois Basket, le Paris Handball Club et le PUC Volley. Y compris, cela va sans dire, le Paris Saint-Germain...



Le premier reproche concerne les financements publics accordés au PSG. Les textes de lois stipulent que les subventions publiques débloquées pour un club professionnel doivent plafonner à 2,3 M€ par an. D'après les magistrats de la chambre régionale, "l’intégralité" de ce montant serait déjà assuré par la Mairie de Paris, à raison de 2,15 M€ versés au club et de 150 000 € à la fondation PSG, dévolue à des projets socio-éducatifs. Or, en parallèle, le conseil général des Yvelines et la ville de Saint-Germain-en-Laye apportent eux aussi leur participation financière. Autrement dit, le calcul est rapide, l'ensemble des subventions touchées par le club dépasserait les 2,3 M€. Moralité, la Ville de Paris sera vraisemblablement tenue de restreindre sa subvention.



De plus, il a été reproché à la direction du PSG de ne pas assez se tourner vers la jeunesse. Un comble quand on sait que les animations destinées aux plus jeunes représentent ce qui motive en majeure partie les subventions. A l'avenir, il sera sans doute conseillé à la mairie de Paris de veiller de plus près à la manière dont le PSG exploite les fonds publics. En effet, toujours d'après cette étude, "ils sont consacrés pour l’essentiel au centre de formation des jeunes joueurs professionnels et à la sécurité plutôt qu’aux animations".



Autre point contesté, le montant auquel le PSG "loue" le Parc des Princes, propriété de la Ville de Paris. Selon les membres de la juridiction administrative, les redevances perçues par la municipalité seraient en-deçà du montant recommandé.



Aux dires des journalistes, le maire Bertand Delanoë (PS) aurait d'ores et déjà remis en question le bien-fondé des remarques ci-dessus. Pour sa part, Jean Vuillermoz (PC), maire adjoint chargé du sport, a bien clarifié la situation : "Nous ne versons pas trop de subventions au PSG. (...) Le club et la fondation, ce n’est pas la même chose, les 2,3 M€ ne peuvent donc pas être comptés de cette manière. Quant aux redevances pour les stades, elles sont en cours de renégociation pour Paris Jean-Bouin, et on pourra le faire plus tard pour le Parc des Princes".



A qui se fier ?




VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Nos articles LOISIRS

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement