This page is not available in your language, please, choose yours

Ligue 1 : nice, des mauvais souvenirs

Publié le 30 mars 2009
Ligue 1 : Nice, des mauvais souvenirs

Dimanche prochain, le PSG accueille l'OGC Nice pour un match qui sent déjà la poudre. Restant sur deux revers assez douloureux, le réveil est attendu du côté du Parc des Princes. D'autant que Paris a perdu quelques places au classement et ne veut pas tout perdre en cette fin de saison. Même si ces dernières saisons les Franciliens nous ont habitué à des fins de saison plutôt bonnes, Nice ne représente pas l'adversaire idéal pour se relancer. Car depuis leur remontée en Ligue 1, Aiglons riment avec désillusions...

» 31 août 2002 – PSG-Nice : 1-1, des Niçois décomplexés



Cette saison 2002-2003 devait être la confirmation des bonnes dispositions entrevues lors de l'exercice précédent. Avec la possibilité d'être leader en cas de succès, les Parisiens ne devaient pas déjouer mais se heurtaient à de vaillants Aiglons, nullement impressionnés par le PSG. Ils ouvraient même le score par Everson, suite à un débordement de Kaba Diawara qui avait éliminé au préalable Heinze (0-1, 61e). Et cela juste après l'entrée de Ronaldinho, pas encore au point physiquement. Paris parvenait à réagir sur une action du Brésilien qui servait d'une louche son compatriote Paulo Cesar. Le centre du latéral était parfait pour l'Argentin Cardetti, lequel trouvait la faille de la tête (1-1, 74e). Une soirée à la saveur sud-américaine et qui révélait le caractère des hommes de Gernot Rohr, à l'époque.



Equipe du PSG : Letizi – Cristobal, Pochettino (cap.), Heinze – Fiorèse (A. Touré, 78e), J. Leroy, Nyarko (P. Cesar, 69e), A. Luiz, Domi (Ronaldinho, 59e) – Aloisio, Cardetti.



» 23 novembre 2003 – PSG-Nice : 0-0, que de maladresses



C'était la saison la plus réussie de l'après-Denisot avec Vahid entraîneur et une colonie de joueurs marquants et importants à l'époque comme Alonzo, Heinze, Déhu, Cana, Fiorèse, Pauleta etc… Avant un déplacement incertain à Marseille, il s'agissait d'un match important à bien négocier. Après une première période terne, les Parisiens se montraient plus entreprenants mais manquaient de lucidité à la finition. Sur un contre rondement mené, Boskovic obligeait Gregorini à repousser dans les pieds de Fiorèse qui marquait. Mais "Fio" était hors-jeu et le Parc, furieux, invectivait l'arbitre et le juge de touche. Des jets de projectiles étaient même lancés en direction de la victime avant que Vahid lui-même n'intervienne pour calmer les esprits. Le jeu se poursuivait et Paris manquait une dernière occasion dans les ultimes secondes. Sur un long ballon balancé par Mendy, Alioune Touré récupérait dans la surface mais sa frappe était repoussée par le portier niçois. Le ballon restait en jeu mais Boskovic, pourtant seul, butait sur Gregorini ! Une occasion incroyable qui fera dire au Serbe qu'il se rattrapera à Marseille la semaine suivante. Il attendra en fait un an pour marquer au Vélodrome… Nice est décidément tenace.



Equipe du PSG : Alonzo – B. Mendy, El Karkouri, Déhu (cap.), Heinze – Fiorèse, M'Bami, Cana (Rocchi, 86e), Boskovic – Reinaldo (A. Touré, 86e), Pauleta.



» 27 août 2005 - PSG-Nice : 1-2, la fête est gâchée



Après la seule victoire parisienne depuis 2002 obtenue face à Nice en avril 2005 (3-1), qui soulignait la fin de l'ère Gernot Rohr, le PSG fêtait ses 35 ans d'existence en août de la même année. Restant sur trois succès et un nul, la fête pouvait être totale en cas de résultat positif. Pauleta faisait même chavirer les 43 475 spectateurs en ouvrant le score dès la 1ère minute de jeu, sur un coup franc rapidement joué par Rothen (1-0, 1e). Mais ce dernier cédait sa place, sur une énième blessure, à Semak et le jeu parisien en était moins fluide. En seconde période, les Parisiens ne jouaient plus et laissaient venir des Niçois audacieux. Sur un coup franc frappé par Vahirua, sous la pression de Sammy Traoré, Rozehnal marquait contre son camp et relançait l'OGCN (1-1, 73e). Malgré l'entrée d'un Carlos Bueno plein d'entrain, les hommes de Fournier pliaient à nouveau. Yepes tentait de sonner le charge en montant de sa défense mais il se faisait contrer et Bagayoko pouvait tranquillement ajuster Letizi (1-2, 88e). Armand était expulsé dans la foulée et Paris essuyait une cruelle désillusion. C'était le premier exploit pour Frédéric Antonetti, nouvel entraîneur des Azuréens.



Equipe du PSG : Letizi – B. Mendy, Rozehnal, Yepes, Armand – M'Bami – Landrin, Dhorasoo, Rothen (Semak, 18e) – Pauleta (cap.) (Pancrate, 87e), Kalou (Bueno, 76e).



» 17 décembre 2006 - PSG-Nice 0-0, Mendy pète les plombs



Encore sonné par la mort de Julien Quemener, le Parc sonnait bien creux pour la réception de Nice en ce mois de décembre 2006. Le match sera bien terne mais un fait va réveiller les supporters. Agacé par les sifflets tombant du Parc à chaque fois qu'il touchait le ballon et après un centre-tir qui était tout près de tromper Lloris, Bernard Mendy adressait carrément un bras d'honneur au public sous les yeux de sa femme et ses beaux parents. Remonté comme jamais, "Ber" allait montrer une grosse force de caractère en réalisant une belle seconde période. Mais cela n'empêchera pas le nul concédé par son équipe, assez apathique dans l'ensemble. Nice aurait même pu gagner sans la maladresse du légendaire Matt Moussilou…



Equipe du PSG : Landreau – B. Mendy, Rozehnal, Yepes (Dramé, 46e), Armand – Chantôme, E. Cissé, Hellebuyck (Diané, 80e) – Kalou, Pauleta (cap.), C. Rodriguez.



» 13 avril 2008 – PSG-Nice 2-3, le cauchemar



Paris devait négocier un virage important en ce dimanche soir d'avril. Revigoré par une Coupe de la Ligue glanée, le PSG s'est imposé par la suite face à Strasbourg mais a perdu à Nancy. Un résultat était à prendre face à Nice. Dans un 4-4-2 en losange dont Le Guen était peu coutumier, les Parisiens livraient une partie désordonnée avec un placement assez hasardeux des milieux de terrain. Gâchant quelques opportunités, le club de la capitale allait le payer en s'inclinant une première fois devant la frappe enroulée de Koné (0-1, 36e). Mais les Franciliens se reprenaient en seconde période et égalisaient d'entrée par Luyindula, qui reprenait une frappe repoussée par Lloris, de Pauleta (1-1, 50e). Comme en 2005, Paris perdait ensuite Rothen sur blessure, supplée par Souza, du même calibre que Semak donc. Mais la suite restait positive avec un deuxième but inscrit à l'arraché par Pauleta (2-1, 76e). Se croyant arrivés, les hommes de Le Guen reculaient et étaient comme crispés. L'entraîneur parisien ne faisait aucun changement et laissait ses joueurs s'enterrer. Koné égalisait en se jouant d'Armand (2-2, 83e), avant qu'Ederson ne fasse de même face à Yepes et Clément (2-3, 86e). Un but qui intervient alors qu'un déluge recouvre le Parc des Princes. Comme un symbole… Une fin de soirée cauchemardesque qui rendra même le public muet, où seulement quelques sifflets timides accompagneront la fin du match. Nice et Antonetti sont encore passés par là. Espérons que la période dorée du Corse prendra fin dimanche prochain…



Equipe du PSG : Landreau – Ceará, Camara, Yepes, Armand – Clément – B. Mendy, Chantôme (Diané, 64e), Rothen (Souza, 55e) – Pauleta (cap.), Luyindula.






VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Nos articles LOISIRS

Commentaires

1 commentaire

  • Avatar de pillon

    pillon le 31/03/09 à 13h13

    pour la dernière j'y étais et effectivement c'était un cauchemar

L'AGENDA

Annoncez votre événement