This page is not available in your language, please, choose yours

Boindrieux monte sur ses grands chevaux

Publié le 4 avril 2009
Boindrieux monte sur ses grands chevaux

Vendredi, la FFF a prolongé la sanction qui visait le défenseur parisien Camara. En conséquence, c'est des tribunes que ce dernier verra le match de son équipe demain face à Nice. Un sort qui insupporte au plus haut point Philippe Boindrieux, le directeur général du PSG...

L'ancien directeur général de la radio NRJ ne s'est guère embarassé de circonlocutions lors de sa dernière conférence de presse. "L'aggravation de cette sanction est vraiment scandaleuse, parce qu'elle n'a rien à voir avec la faute du joueur. C'est une décision prise par la fédération pour dire aux clubs qu'on est dans un système où la Ligue et la fédération infligent des sanctions, et où il faut se taire, dire merci, baisser les yeux et passer à autre chose."



Il est allé jusqu'à s'interroger sur l’utilité de la commission supérieure d’appel. "C'est un mode juridique qu'on ne voit pas souvent dans un pays démocratique, et c'est la colère et l'exaspération qui nous habitent. Il est surprenant de voir que dans le système d'appel, il y a systématiquement accroissement de la peines ce cas-là, ce n'est pas la peine de faire appel. Il faut arrêter de prendre les clubs pour des enfants".



Entré dans ses fonctions le 3 février dernier, Philippe Boindrieux semble prendre la mesure de toutes les vicissitudes administratives qu’un club pouvait rencontrer...




VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Nos articles LOISIRS

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement