This page is not available in your language, please, choose yours

Kiev : paris peut avoir des regrets (après-match)

Publié le 9 avril 2009
Kiev : Paris peut avoir des regrets (Après-match)

Comme lors du tour précédent, Paris concède le nul au Parc face à une bonne équipe de Kiev (0-0). Les Parisiens se sont crées les meilleures opportunités mais n'a pas su en profiter. Le Guen a notamment été l'auteur d'un coaching douteux. Le retour en Ukraine s'annonce très périlleux...

» Equipe du PSG :



Landreau – Ceará, Camara (cap.), Traoré, Makonda – Chantôme, Clément, Rothen – Sessegnon, Hoarau, Luyindula.



» Après des débuts difficiles, Paris se crée de bonnes occasions sans concrétiser



Au coup d'envoi, Le Guen décidait de renforcer son milieu en décalant Luyindula à gauche, ce qui recentrait Rothen. Les Parisiens rencontraient pas mal de difficultés dans le jeu dans le premier quart d'heure, gênés par la puissance adverse. Ne prenant que peu de risques, les Franciliens faisaient essentiellement tourner avec un jeu… vers l'arrière. Il fallait une incursion de Sessegnon côté gauche pour réveiller le Parc mais, après avoir combiné avec Rothen, le Béninois choisissait de frapper dans un angle fermé alors que Luyindula et Hoarau attendait au centre (23e). Le numéro 10 parisien était le seul à porter le danger vers le but adverse. Il ne cadrait pas une nouvelle tentative (25e), avant de faire un festival de nouveau à gauche de la surface. Après avoir dribblé un défenseur adverse, son centre en retrait était repris par Chantôme, seul face à Bogush, mais le portier de Dynamo qui sauvait sur sa ligne (30e).



Les hommes de Le Guen connaissaient une bonne période et Rothen, du droit, inquiétait de nouveau Bogush qui s'envolait bien (32e). Malgré une frappe pure de Milevski qui chatouillait la barre de Landreau (38e), le score en restait à 0-0 à la pause et Paris pouvait être le moins heureux…



Même scénario en seconde période



Au retour des vestiaires, les Ukrainiens se montraient les plus fringants en occupant la moitié de terrain adverse. Mais Paris pouvait compter sur un Landreau vigilant qui repoussait deux tentatives d'Aliyev (50e) et Vukojevic (52e). Les Parisiens se réveillaient à la suite d'une action litigieuse dans la surface où Luyindula est légèrement accroché par Youssouf. Mais ils ne se décourageaient pas et, comme face à Braga, tentaient d'intensifier la pression autour de l'heure de jeu.



Sessegnon profitait d'un beau travail de Hoarau pour filer vers le but de Bogush mais il tergiversait beaucoup trop au moment d'armer et perdait le cuir (57e) ! Le Guen décidait alors de préserver Luyindula et faisait entrer Kezman. Le Serbe se signalait d'entrée en reprenant un ballon de la tête, au-dessus (64e). L'entraîneur parisien ne comptait vraisemblablement faire la différence en fin de match car il remplaçait Hoarau par le jeune Maurice à un quart d'heure de la fin. Résultat, le PSG n'était plus vraiment dangereux et les visiteurs tentaient vainement leur chance de loin, Emerenko (79e) et Milevski (80e) ne cadrant pas leurs tentatives.



La partie se terminait par un enchaînement contrôle-frappe mais il ne cadrait pas (82e). Le Béninois était même remplacé par Pancrate pour les dernières secondes.



» Paris peut avoir des regrets, la qualification s'éloigne un peu…



Après ce résultat 0-0, la tâche sera extrêmement difficile au retour en Ukraine. Les Parisiens peuvent nourrir pas mal de regrets au vu des occasions de Chantôme et Sessegnon. Car Kiev se montrera plus entreprenant devant son public et l'ancien Manceau Ismaël Bangoura sera surement présent au côté de l'excellent Milevski. Certains joueurs parisiens se sont avérés solides, à l'image du capitaine d'un soir, Zoumana Camara. Les latéraux ont bien bouché leurs couloirs avec une prestation encourageante du jeune Makonda. Clément fut également infatigable à la récupération, alors que Chantôme n'a pas pris assez de risques dans son jeu. En attaque, Hoarau fut plutôt effacé et Sessegnon bien le seul à mettre le feu dans la défense adverse. Les entrées n'ont rien apporté…



Makelele, Giuly ainsi que Luyindula et Hoarau, sortis en cours de rencontre, se sont un peu préservés en vue du déplacement à Lille. Le Guen semble faire du championnat sa priorité et on ne pardonnerait pas un mauvais résultat dimanche car le coaching du Breton fut plutôt friable et extrêmement calculateur. Espérons ne pas le payer…






VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Nos articles LOISIRS

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement