This page is not available in your language, please, choose yours

Ligue 1 : comme un air de déjà vu... (après-match)

Publié le 17 mai 2009
Ligue 1 : Comme un air de déjà vu... (Après-match)

Paris s'incline de nouveau à domicile face à Auxerre (1-2). Menés déjà 2-0 à la pause, Paris avait 45 minutes pour renverser la tendance mais on a pas senti suffisamment de révolte pour espérer voir le club de la capitale totalement refaire son retard. Comme à leur habitude, les Parisiens ratent l'opportunité d'être troisième, à croire qu'ils ne veulent pas de cette place…

» Tactique des équipes :



PSG : Le Guen a reconduit le même onze qu'au Mans avec un duo Luyindula-Kezman devant.

Auxerre : Formation classique en 4-3-3, avec Kahlenberg menant le jeu devant un trio Birsa-Jelen-Chafni.



» Paris trop brouillon pour espérer autre chose



Comme revenir en détail sur les évènements du match quand on voit à quel point, inlassablement, les vieux démons peuvent toujours ressurgir sur la pelouse du Parc. Paris mettait bien un quart d'heure à démarrer son match après une occasion de Kezman, qui voyait son tir contré par Mignot (13e). Sessegnon était lui moins adroit et ne cadrait pas sa tentative (27e).



C'est bien tendre pour une équipe censée jouer à domicile. Car Auxerre avait des ressources et n'avait pas remporté quatre matches d'affilée pour rien. Et l'équipe icaunaise était tout droit de mettre toutes ses chances de glaner un cinquième. Après une première alerte de Chafni, qui profitait d'une glissade de Sakho pour se présenter seul face à Landreau mais perdre finalement son duel (30e), son compère Camara, à la lutte avec Jelen, trompait Landreau en voulant dégager son camp (0-1, 40e). Paris ne répondait plus et encaissait un deuxième but dans la foulée par l'intenable Jelen, dans un angle complètement fermé et à la grande surprise de Landreau qui avait pourtant tenté de boucher l'angle (0-2, 45e). Un geste superbe qui venait récompenser les efforts du Polonais, en grande forme.



En seconde période, Le Guen fait passer son équipe en 4-3-3, avec l'entrée de Giuly à la place de Clément. Mais cela ne modifiait pas le visage de ce PSG sans liant, sans véritable cohésion. Hormis les accélérations de Sessegnon ou Giuly, cette équipe ne mérite vraiment pas d'accéder au podium. C'est d'ailleurs sur une frappe du Béninois que Paris réduisait le score, avec l'aide de Mignot (1-2, 83e). Kezman aura la balle d'égalisation mais loupera le cadre à quelques centimètres (88e). Encore une triste prestation du club parisien qui loupe le coche. Comme d'habitude…



» Paris devra surement se contenter de l'Europa League



Toujours à un point de Lyon, Paris a peut-être dit adieu à la Ligue des Champions. Car même si l'OL a un match difficile à négocier à Marseille ce dimanche soir, les Rhodaniens sont en position de force. Mais au vu de ses prestations depuis début mars, le PSG ne mérite sans doute pas d'accéder à la plus prestigieuse des compétitions européennes.



Certaines individualités ont encore souffert de défaillance, à l'image du csc de Camara, auteur d'une prestation peu sereine. Au milieu, Rothen a tenté de peser mais ses centres ont souvent été imprécis, manquant malgré tout de surprendre Sorin à deux reprises en première période. Sessegnon aura été le détonateur de l'équipe, même s'il s'est encore signalé par des gestes d'énervement. Enfin, Luyindula a encore montré son inutilité, tandis que Kezman aura eu deux belles occasions qu'il n'aura pas su convertir. L'entrée de Giuly a apporté du peps en deuxième période. En vain…



Il reste deux matches désormais pour finir cette saison assez bizarre. Une fin qui nous laisse sur la faim. Car on sentait l'équipe capable d'accrocher ce trio de tête jusqu'à ce match face à Marseille (1-3) qui aura, quoiqu'on en dise, sonné pas mal les esprits parisiens. Prochain déplacement : Valenciennes. Kombouaré ne laissera pas passer cette rencontre et annonce déjà qu'il veut "taper le PSG". Il n'y aura pas de cadeau et Paris devra montrer un visage très combatif. A l'image de son, peut-être, futur entraîneur…




VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Nos articles LOISIRS

Commentaires

2 commentaires

  • Avatar de pillon

    pillon le 17/05/09 à 12h34

    rater ce match est un bien grand mot, Paris fait avec les moyens du bord depuis le début de saison et le paye dans le sprint final et face à eux ils ont à faire à ce qu'il se fait de mieux en cet deuxième partie de saison (Rennes Auxerre Monaco)

  • Avatar de jean-pierre

    jean-pierre le 17/05/09 à 08h53

    Le PSG se cherche et rater ce macht, il fallait le faire (bravo Auxerre)

L'AGENDA

Annoncez votre événement