This page is not available in your language, please, choose yours

Rothen, sur le départ, égratigne ses dirigeants

Publié le 1 juin 2009
Rothen, sur le départ, égratigne ses dirigeants

Le Parisien Jérôme Rothen s'est livré une nouvelle fois dans L'Equipe ou il concède qu'un départ du PSG semble inéluctable, tout en taclant les dirigeants du club.

Alors que le week end aurait pu être une fête totale et absolue, la sixième place au classement du Paris Saint-Germain aura laissé des traces.



Certains joueurs ont été sifflés lors du jubilé de Pedro Miguel Pauleta, dimanche dernier.

Faisant partie des cibles, avec Landreau et Roche, Jérôme Rothen a tenu à relativiser : "Le public a réagi à ce qu'il y a dans les médias. On répète que je veux partir, mais moi, je n'ai jamais rien déclaré".



Le joueur a dressé une short list de ceux voulant son départ : "Je pense à Alain Roche, en charge de la cellule recrutement, ou à Sébastien Bazin, le président. Le seul qui m'a toujours soutenu, c'est Paul Le Guen. Et aujourd'hui, il n'est plus là".



Roche, un poison ?



Déjà ciblé par Paul Le Guen récemment, Roche est une nouvelle fois taclé. : "Il a passé son temps à me fracasser. Il m'a critiqué auprès de l'entraîneur, puis auprès des dirigeants et des actionnaires, et même dans les loges du Parc".

Concernant son président, Sébastien Bazin, les relations ne sont également pas au beau fixe : "J''ai senti un changement de comportement. Aujourd'hui, c'est à peine s'il me dit bonjour".



Alors qu'un départ du joueur est annoncé depuis plusieurs mois, Rothen affirme que ses dirigeants lui auraient fait part de leur envie de le voir continuer, lui, l'un des "cadres" de l'équipe. Ce à quoi Rothen a qualifié de "paroles en l'air".

Reconnaissant sa saison très mitigée sur le terrain, le joueur n'admet pas que l'on puisse remettre son engagement en cause : "O.K., j'ai fait une saison moyenne, irrégulière. Mais je suis le co-meilleur passeur du club et les gens savent que je ne triche jamais sur un terrain. En cinq ans au PSG, j'ai toujours tout donné".



"On m'oblige à partir".



Le cas du joueur semble être arrivé à la case de non-retour : "Mon départ est inéluctable. On m'oblige à partir. Moi, je pensais vraiment terminer ma carrière à Paris. J'ai refusé une offre de Lyon pour prolonger ici. J'aime ce club, je l'ai dans la peau". Rothen est sous contrat avec le club jusqu'en 2011.

Il s'en prend ensuite à la haute direction du club sans langue de bois : "Mais avec de tels dirigeants, je ne peux pas rester. Un président qui admet ne rien connaître au foot, un directeur général (Philippe Boindrieux), qui se vante de ne rien y connaître, et un futur directeur sportif (Alain Roche) qui passe entre les gouttes depuis six ans alors qu'il est loin de n'avoir fait que du bon boulot".



Lassé par l'environnement du club et ses perpétuelles crises en interne, Rothen, au club depuis 2004, souhaiterait changer d'air, mais sans indemnités : "Pas question que le club demande une indemnité de transfert. Pour un joueur dont on ne veut plus, il ne manquerait plus que ça".Le milieu de terrain avoue avoir des contacts sans en dévoiler davantage.



L'été s'annonce chaud du côté de la porte de Saint Cloud.






VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Tags : bazin, club, roche, rothen

Nos articles LOISIRS

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement