This page is not available in your language, please, choose yours

Sakho - "un arbre ne pousse pas en un jour"

Publié le 14 septembre 2009
Sakho - "Un arbre ne pousse pas en un jour"

Mamadou Sakho a accordé une interview au site Surfacemagazine.fr dans laquelle il parle de son jeu ainsi que du début de saison de son équipe.

Suite à la blessure de Camara, Sakho a été associé en ce début de saison à Grégory Bourillon puis à Sammy Traoré. Le jeune défenseur ne se soucis pas de l'identité de son partenaire, car l'entente est bonne avec chacun : "Pour le moment, ça se passe bien, on va dire que c'est correct. Mais la saison est encore longue et j'ai hâte de jouer ces matches. Après, je m'adapte, jouer avec Sammy ou Grégory ou Zoumana, pour moi, c'est la même chose, chacun a ses qualités et ses défauts. On s'entend tous en dehors du terrain et c'est réciproque sur la pelouse".



Pour le joueur, c'est la concentration qui est prônée : "Il faut se concentrer le plus possible pour être efficace".



"L'important c'est de comprendre".



Une concentration qui, parfois, fait encore défaut au Parisien. En effet, Sakho confie que Kombouaré lui donne des consignes surtout sur "la concentration et du déplacement" car il doit encore apprendre : "Puis, je suis aussi un joueur qui aime bien prendre des risques à mon poste ! Après c'est mon jeu, il faut que je travaille. Comme on dit, un arbre ne pousse pas en un jour. L'important c'est de comprendre".



Malgré son jeune âge, celui qui a été capitaine de son équipe en Ligue 1 à 17 ans seulement affirme qu'être titulaire au Paris Saint-Germain ne lui fais pas peur, mais le rend plus fort : "C'est une fierté et ça me donne du courage, de la motivation supplémentaire pour justement continuer à travailler. C'est un rêve de jouer dans ce club, pour moi qui suis un vrai parisien".



Sakho profite ainsi de jouer aux côtés de Makelele pour satisfaire sa curiosité et sa soif d'apprendre : "Aujourd’hui c’est une chance de pouvoir évoluer avec des joueurs comme Makélélé et je le prends comme tel. J’aime bien lui poser des questions sur sa carrière, sur celle de John Terry par exemple qu’il a bien connu. Je suis curieux, je me renseigne sur sa mentalité, son hygiène de vie, je m’en inspire".



Le défenseur francilien avoue avoir deux idoles, chacune lié au PSG : "J’ai deux idoles à mon poste. C’est Lilian Thuram, un joueur super serein, posé, et Gabriel Heinze, quelqu’un qui a la niaque, une mentalité de compétiteur. C’est un joueur que j’admire beaucoup".



"Je me sens plus concerné".



En comparaison avec la saison passée, Sakho évoque les entraînements qu'il trouve "différent" et loue la valeur qu'apporte Kombouaré : "On a un bon groupe, beaucoup de choses ont changé à l’entraînement, c’est différent. Psychologiquement, je trouve qu’Antoine Kombouaré nous a apporté un plus, je me sens plus concerné. On a réussi cette année à garder une certaine stabilité puis le coach communique à tous son envie de gagner, sa compétitivité. C’est important pour le groupe".



Enfin, Sakho déclare ne pas se prendre la tête avec l'équipe de France A, qui risque petit à petit de devenir le sujet lui revenant avec le plus d'insistance lorsque l'on voit sa capacité à gravir les échelons et que l'on connait en parallèle les problèmes défensifs de la sélection : "Je suis à la disposition de l’équipe espoir, mon objectif est d’abord de me qualifier pour ces championnats d’Europe et pour les Jeux Olympique 2012. Sans oublier qu’avec le PSG on a beaucoup d’objectifs, d’ambitions".




VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Tags : club, sakho

Nos articles LOISIRS

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement