This page is not available in your language, please, choose yours

Les confidences de rothen

Publié le 12 octobre 2009
Les confidences de Rothen

Prêté au Glasgow Rangers, Jérôme Rothen a accordé une interview à L'Equipe dans laquelle il évoque son bilan avec le PSG, la sortie de son livre ainsi que le départ de Le Guen.

Rothen, à Paris depuis 2004 :



Même si Rothen a obtenu ce qu'il voulait, à savoir, un départ du Paris Saint-Germain, il sait qu'il ne pourra jamais oublier ce club et pour deux raisons évidentes : "Parce que je ne suis que prêté, d'abord. Parce que c'est un club qui compte énormément pour moi, ensuite. Même si ça a été compliqué, tu ne peux pas effacer cinq années comme ça". Le joueur confie que l'histoire semble belle et bien arrivée à un point de non retour : "Pour l'instant, l'histoire est entre parenthèses. On verra si elle reprendra, mais ce n'est ni mon objectif, ni celui du club".



Le gaucher revient sur son arrivée au sein du club de la capitale en 2004 et son parcours, sans doute le tournant de sa carrière : "Personnellement, je n'ai aucun regret. Je suis venu ici après une finale de C1 avec Monaco parce que c'était mon club de coeur alors que Chelsea, Barcelone et la Juve me voulaient. J'y ai remporté des titres et j'ai même été élu dans l'équipe des 35 ans du club. J'ai laissé une trace".



Un départ certain :



En froid avec ces dirigeants, Jérôme Rothen était plus que jamais sur la corde raide. Et seul contre tous, le départ était inéluctable : "J'ai senti trop peu de soutien. J'ai été irrégulier, mais je méritais autre chose, qu'on me tende la main, par rapport aux années passées". L'ancien Monégasque a donc tout fait pour partir pour qu'il s'"'épanouisse à nouveau".



Son livre :



Le 8 octobre 2008 sort un livre dans lequel il évoque sa carrière et certaines anecdotes qui auront fait couler beaucoup d'encre. Avec du recul, le milieu de terrain regrette et ne pensait pas que ça se passerait ainsi : "C'est une connerie de l'avoir sorti à ce moment-là. Si c'était à refaire, je ne le referais pas. Mon image était déficiente, je le sentais, et je pensais qu'en sortant ce livre, les gens verraient vraiment qui je suis".



Le joueur déclare alors ne pas avoir reçu le soutien attendu : "Je pensais avoir des amis à Paris pour me soutenir, peut-être que j'ai vu ce club trop beau. Durant cette période, je me suis vraiment senti seul. Une bonne claque".



L'annonce du départ de Le Guen, un frein pour le podium :



Tandis que le Paris Saint-Germain était en lutte la saison passée pour décrocher une troisième place au championnat, la direction du club annonça que Paul Le Guen ne serait pas reconduit à la tête de l'équipe. Suite à cette annonce et à la blessure de Hoarau, les résultats du club ont été décevants. La direction du club, Sébastien Bazin en première ligne, fut pointée du doigt par plusieurs joueurs et Rothen confirme que cette annonce a bien détruit la fin de la saison : "Le tournant, c'est lorsqu'on apprend dans la presse que Paul Le Guen n'est pas maintenu. Il y a les joueurs qui étaient contents, ceux qui ne l'étaient pas -comme moi- et ceux qui étaient indécis. Après, même avec le coach, on a senti que ce n'était plus pareil. Il aurait eu beau classer Paris à la première place, il n'aurait pas été maintenu... Ça lui a mis une claque, on l'a ressenti et ça a cassé toute la dynamique du groupe. C'est une grosse erreur de la part des dirigeants, sans doute leur plus grosse. Sans ça, on aurait terminé dans les trois sans problème".




VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Tags : pretes, rothen

Nos articles LOISIRS

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement