This page is not available in your language, please, choose yours

Ligue 1 : le psg n’aime pas les phases arrêtées

Publié le 7 janvier 2010
Ligue 1 : Le PSG n’aime pas les phases arrêtées

L’étude statistique des buts marqués par Paris depuis le début de la saison nous montre que très rares sont ceux marqués sur coups de pieds arrêtés.

Sur les 31 buts marqués en 19 journées de Ligue 1 par le club parisien, seulement 3 l’ont été sur une phase arrêtée au sens propre du terme. En effet, parmi eux, on compte un penalty de Luyindula face à Boulogne, un coup franc direct de Jallet contre Grenoble et un but d’Erding face à Saint-Etienne (avec une passe délivrée par Jallet).



Ce faible rendement semble accentuer la tendance que l’on entrevoit depuis plusieurs années: Paris marque très peu sur coups de pieds arrêtés. Ceux-ci sont, d’ailleurs, souvent mal tirés, même si depuis quelque temps Jallet montre une bonne aptitude dans cet exercice . Les 3 buts sur ce type de phases représentent seulement 9,7% du total parisien. De manière moins restrictive, 2 autres buts ont été inscrits à la suite d'une phase arrêtée. Le premier contre Sochaux par Clément juste après un pénalty raté. Le second encore un fois inscrit par Clément avec une superbe frappe reprise d'une déviation de la tête sur un corner.



Voilà un secteur de jeu à travailler en priorité à l’entraînement, surtout lorsqu’on voit l’importance qu’il peut avoir dans le football moderne.




VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Nos articles LOISIRS

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement