This page is not available in your language, please, choose yours

Auteuil/boulogne : l'escalade ?

Publié le 21 janvier 2010
Auteuil/Boulogne : l'escalade ?

La tension est montée d’un cran entre les virages de Boulogne et d'Auteuil. Après s’être mis en valeur dans la tribune visiteur du Stadium Nord, les Ultras des deux tribunes les plus actives du PSG ont remis ça mercredi soir, à l’occasion du match qui opposait Paris à Monaco (0-1).

Samedi dernier, une bagarre avait éclaté dans le parcage parisien entre les indépendants du virage Boulogne et les supporteurs de la tribune Auteuil. Fumigènes, pétards, insultes diverses et variées, coup de poing… Au point que les stadiers et les CRS avaient dû intervenir.

Un responsable d’Auteuil avait alors confirmé à 20minutes.fr les tensions ascendantes entre les deux virages dans des termes pour le moins inquiétant : "Ce qui s’est passé, c’est encore une fois la même histoire: 200 mecs qui en tapent d’autres parce qu’ils ne sont pas blancs".



Il s’agissait alors, pour le kop Boulogne, de se venger d’une agression subie par certains de leurs responsables à Bordeaux par des Supras d’Auteuil, visiblement ulcérés de voir la croix celtique flotter comme porte étendard dans la tribune parisienne.



La question se posait alors : est-ce que ces débordements, jusqu’alors relativement isolés et cantonnés aux déplacements du club, allaient exploser au Parc des Princes ? Dans l’antre même du club où les deux virages communient depuis de nombreuses années, au point d’en faire l’un des haut lieux du football mondial en terme d’ambiance ? Hélas, la réponse est oui…



Mercredi soir , s’il n’y a pas eu de violence physique à signaler, les deux virages ont marqué le coup en échangeant des slogans injurieux pendant toute la rencontre, et plus précisément à la mi-temps. Les deux kops se sont tour à tour insultés, se faisant écho avec la même énergie que lorsqu’il supportent ensemble leur équipe. Aux « Supras on t’encule » répondaient donc des « Boulogne on t’encule ». Bien que l’ensemble des tribunes n’a pas participé à cet échange gratiné, l’ambiance est sinistre. Il faut toutefois relativiser : d’échanges de chants provocateurs aux échanges de coups, il y a un pas qui n’a pas encore été totalement franchit.



On peut espérer que cette montée de passion ne soit qu’un épiphénomène, et que les supporteurs seront se retrouver autour d’une table pour mettre leurs mésententes et leurs querelles à plat. Pour l'heure, une seule chose est sûre, c’est qu’au-delà des résultats affligeant du PSG, la division du public parisien pourrait bien être la plus mauvaise nouvelle constatée ce mercredi soir...




VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Nos articles LOISIRS

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement