This page is not available in your language, please, choose yours

Dhorasoo se paye fernandez

Publié le 30 janvier 2010
Dhorasoo se paye Fernandez

Une semaine après que Luis Fernandez ait renvoyé l’ancien milieu de terrain du PSG dans les cordes, c’est au tour de Vikash Dhorasoo de s’en prendre à l’animateur radio. Le moins que l’on puisse écrire, c’est que ça vole bas…

Sur le blog qu’il tient pour LeMonde.fr, l’ancien international est revenu sur l’émission 100% foot qui l’avait opposé à l’ancien entraîneur parisien. Il nous offre donc sa version des faits : "Fernandez m’a fort logiquement attaqué dimanche dernier, lui l’animateur de Luis Attaque sur RMC : “Mais Vikash, avant on ne t’entendait pas et aujourd’hui tu parles beaucoup”. Il m’a aussi reproché d’attaquer le PSG son club de cœur qu’il ré-entraînera peut-être un jour. Bien sûr qu’avant je ne parlais pas. Les footballeurs ne parlent pas. Ils manient la langue de bois à merveille et ils ont bien raison. Ce n’était pas gentil pour les footballeurs et encore moins pour les intellectuels. Finalement la seule fois où je me suis vraiment exprimé librement, j’ai été licencié par le PSG."



Si l’on pouvait imaginer l’explication aussi suffisante que pondérée, on en est pour nos frais. Vikash n’a pas rédigé ce billet pour être urbain. Non. Il l’a écrit pour prouver qu’il n’avait pas la langue dans sa poche. Aussi attaque-t-il Fernandez dans des termes que l’on qualifierait volontiers de condescendants : "Luis Fernandez (est un) personnage plutôt sympathique, très aimé des Guignols de l’info pour sa facilité d’élocution. Il vient de postuler au poste de sélectionneur en envoyant sa lettre de motivation au patron de la FFF. “Je suis légitime” a-t-il dit. Moi aussi je suis légitime, sans savoir trop pourquoi, mais je déclare officiellement être candidat au poste de sélectionneur… "



Une charge quelconque de la part d’un homme qui s’autoproclame cérébral égaré dans le monde du football. Il l’écrit d’ailleurs lui-même dans son billet : "Pendant ma carrière, j’ai manié la langue de bois en y mettant un peu les formes et on m’a pris pour l’intellectuel du football." A trop vouloir taper en dessous de la ceinture, ça ne risque plus de se produire souvent.




VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Nos articles LOISIRS

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement