This page is not available in your language, please, choose yours

Ligue 1 : lyon - paris sombre à gerland (après-match)

Publié le 31 janvier 2010
Ligue 1 : Lyon - Paris sombre à Gerland (Après-match)

Le PSG avait débuté le match à la quatorzième place du classement, place qui mettait le club dans l’obligation de faire un résultat face à une équipe lyonnaise en plein doute. Les hommes de Kombouaré ont réussi leur coup jusqu’à l’expulsion de Mamadou Sakho. Le PSG perd donc 2-1 et s’enlise dans les profondeurs du classement.

» Tactique des équipes :



PSG : 4-4-2 classique du côté parisien, avec un duo Erding-Hoarau en attaque. Traoré remplaçait Camara en défense centrale. Edel était titulaire dans les buts et Giuly de retour à droite, à la place de Jallet.

Lyon : 4-3-3 classique également, avec une grosse surprise, l’absence d’Hugo Lloris, pour cause d’Angine, remplacé par Vercoutre.



» Un Paris Saint-Germain qui fait plaisir



Après une entrée plutôt convaincante des Parisiens, Lyon accélère le jeu, poussant Armand à la faute (6e). Coup franc tendu tiré par Pjanic qu’Edel détourne du bout des gants. A peine le temps de cogiter pour le PSG que Sessegnon tire un corner côté droit. Erding coupe la trajectoire du ballon du plat du pied et trompe à bout portant Vercoutre ! Paris mène 1-0 à la 10e minute sur sa première occasion !



Le match est lancé. Paris est méconnaissable, et seul un grand Vercoutre arrive à repousser le deuxième but parisien sur une frappe du gauche d’Hoarau (14e) et une tête de l’attaquant réunionnais sur un centre de Giuly (21e). Sessegnon virevolte, l’OL toussote et n’arrive pas à trouver le rythme, même s’il place quelques banderilles, comme ce missile de Kallstrom magnifiquement dévié par Edel (36e). Paris ne tremblera qu’en fin de mi-temps, avec un pic à la quarantième minute sur une frappe de Toulalan détournée involontairement par Traoré qui vient échouer sur le poteau. Belle mi-temps parisienne.



» L‘expulsion de Mamadou Sakho



Lyon revient des vestiaires avec le mord aux dents tandis que Paris semble de son côté s’être refroidi durant la mi-temps, ce qui ne l’empêche pas de se créer la plus belle occasion de cette reprise, avec un ballon qui reste coincé dans les 6 mètres lyonnais sur un corner parisien. Kallstrom et Vercoutre sauvent in-extrémis les 3 tentatives parisiennes (48e). Les minutes passent, et Paris arrive à stabiliser le match et reprendre sa marche en avant jusqu’à ce que Mamadou Sakho soit expulsé à la 60e minute pour une faute commise sur Gomis en tant que dernier défenseur.



Le PSG se retrouve alors à 10 contre 11 avec 30 minutes de jeu à suivre. Jallet rentre à la place de Giuly pour aller se positionner latéral gauche tandis qu’Armand glisse dans l’axe. Gerland gronde. Les occasions s’enchaînent tandis que Paris s’arque boute sur ses buts. Edel sauve la baraque à la 66e sur une frappe de Delgado. Le portier parisien est sollicité comme jamais, mais il fait un sans faute, et quand il n’y est pas, ses montants le suppléent.



Mais la pression est trop forte, et Lyon finit par trouver la faille à la 77e minute. But de Bafé Gomis suite à un corner tiré par Delgado côté gauche. Sur un long ballon au second poteau pour la tête de Lovren, Edel repousse mais Gomis a bien suivi et fusille à bout portant le gardien parisien. Lyon revient au score 1-1. Pas le temps de reprendre ses esprits que sur un long coup-franc lyonnais Lisandro dévie pour la tête de Cris qui lobe Edel. But. 2 à 1 pour l‘OL. La soirée vire au cauchemar. Les dernières minutes ne sont que pénibles pour un bon Paris qui a tout perdu…



» Malgré trois poteaux, Paris n’a pas la baraka



Les rentrées conjuguées de Stéphane Sessegnon et de Guillaume Hoarau avaient donc porté leurs fruits ce soir. Le PSG, dans la lignée de ce qu’il avait montré contre Monaco, a dans un premier temps pleinement rassuré dans le jeu. Précis, volontaires et enfin efficaces, les hommes de Kombouaré ont donc répondu présents.



Mais l’expulsion à la 60e de Mamadou Sakho a transformé la physionomie du match. Lyon a alors retrouvé tout son football, poussé par un public qui retrouve soudain de la voix. Cruels et réalistes, les Lyonnais font le métier face à des Parisiens qui ont pris un coup de massue sur la tête. La défense inédite Ceara - Traoré - Armand - Jallet s’est montrée particulièrement fébrile.



Tous les espoirs se sont donc envolés. Paris sombre au classement à une terrible 14e place, à 10 points de son adversaire du soir qui, sans avoir été bon, se retrouve à la quatrième place du championnat de France, justement celle que convoitait un PSG dont les ambitions vont ce soir être revues fortement à la baisse.






VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Nos articles LOISIRS

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement