This page is not available in your language, please, choose yours

Lorient : les réactions

Publié le 7 février 2010
Lorient : Les réactions

Robin Leproux, le président du PSG, n'a pas apprécié l'humiliante défaite subie par ses joueurs hier soir face à Lorient et il l'a fait savoir sur le site officiel du club. Antoine Kombouaré et Peguy Luyindula sont également revenus sur le match.

Robin Leproux (Président du PSG)

« On est dans une situation inacceptable. On a honte. Nous n’avons pas le droit de baisser les bras au PSG. Il faut maintenant sortir de cette situation en se remettant tous en question. Moi le premier. Il va y avoir ceux qui ont envie de se battre, de relever la tête et ceux qui vont poursuivre leur routine. Je passe un cap supplémentaire dans mon exigence et avec Antoine Kombouaré nous allons nous battre pour obtenir le mieux des joueurs qui veulent nous suivre. J’ai peut-être été naïf dans certaines analyses. C’est désormais terminé. Et même s’il convient de revoir nos objectifs à la baisse, il est inacceptable de se faire humilier de la sorte au Parc des Princes. Il faut changer nos méthodes de travail, notre état d’esprit et trouver la rage nécessaire pour défendre les couleurs du club. »



Antoine Kombouaré (Entraîneur du PSG)

« C’est une énorme déception. On a raté notre première période. Le premier but nous fait très mal et le deuxième arrive très vite derrière. Il nous empêche de relever la tête. Je m’attendais à autre chose. Il faut rester soudé, ne pas paniquer et nous remettre en questions. Les éléments sont également contre nous, car il me semble que notre but était valable. Le public est à fleur de peau et lorsque nous ne sommes pas bien il réagit. Il va falloir être très costaud mentalement. Nous devons maintenant passer ce tour de Coupe de France qui arrive et ramener quelque chose de Nancy. Il faut repartir au combat. »



Peguy Luyindula (Attaquant du PSG)

« Il faut garder la tête froide et avoir le courage de repartir de l’avant. Nous devons sortir de cette mauvaise passe au plus vite. J’espère que nous ne sommes pas traumatisés, notre entame d’année est catastrophique. Ce soir nous sommes sonnés. Après 10 minutes de jeu on pensait que cela allait mieux se passer. »




VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Nos articles LOISIRS

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement