This page is not available in your language, please, choose yours

Lorient : notes > la défense absente

Publié le 7 février 2010
Lorient : Notes > La défense absente

Paris a une nouvelle fois sombré face à son adversaire du soir Lorient lors de la 23ème journée de championnat, la faute a une défense catastrophique et a une attaque en manque de réussite.

Edel (4) : Le portier parisien a effectué quelques beaux arrêts au cours de ce match, et notamment un joli arrêt réflexe à bout portant sur un corner lorientais. Néanmoins, il ne peut pas sauver la maison parisienne à lui tout seul, surtout quand sa défense le laisse seul face aux attaquants adverses. Il ne peut donc pas faire grand-chose sur les trois buts encaissés.



Armand (2) : Ridicule, il n’y a pas d’autres mots lorsque l’on regarde sa prestation de plus près. Hauteur d’un tacle de boucher sur Diarra, il provoque ainsi le pénalty et l’ouverture du score de Lorient. En plus d’être également fautif sur le troisième but, où il regarde tranquillement Baca et Amalfitano combiner devant lui, il n’a rien apporté au jeu parisien, se contentant de défendre et regarder son équipe couler.



Traoré (3) : Il n’a guère mieux fait que Sylvain Armand. Lui aussi dépassé sur les deuxième et le troisième buts de Lorient, il a montré toute ses limites et ses carences défensives. Entre duels perdus et approximations, même si son envie de refuser la défaite est appréciable, on est très loin d’une bonne prestation.



Camara (2) : Il vient compléter le podium des joueurs parisiens les plus mauvais contre Lorient avec Traoré et Armand. Après une première mi-temps catastrophique dans tous les domaines, il a essayé de mieux faire en deuxième période sans plus de réussite. Coupable sur les deux derniers buts de Lorient, la fin de saison va être longue pour l’ancien Stéphanois.



Jallet (4) : Le défenseur le moins en difficulté hier soir. Possédant une vitesse et une qualité de centre intéressante, il a essayé de faire la différence, mais il a lui aussi baissé le pied après l’ouverture du score de Vahirua. Est bien moins à blâmer dans son comportement que le reste de la défense parisienne.



Makelele (4,5) : Il a essayé de bien faire en début de match, mais malheureusement pour lui il est trop seul au milieu pour réussir à tirer l’équipe vers le haut. Il ne peut pas être partout sur le terrain et rattraper les multiples erreurs de ses coéquipiers, ce qui ternit sa prestation.



Clément (3,5) : On a beaucoup de mal à le voir sur le terrain contrairement à Claude Makelele. Il n’a jamais rempli son rôle de récupérateur en amenant le soutien offensif et ne semble plus dans ses baskets depuis bien longtemps. Remplacé par Maurice, qui a tenté d’apporter de la percussion mais il était déjà trop tard.



Luyindula (4) : Aligné sur le côté gauche par Antoine Kombouaré, il n’a pas démérité sans toutefois réussir à faire la différence. Auteur d’une bonne entame de match, il a sombré comme le reste de ses camarades dès le deuxième but de Lorient.



Sessegnon (3,5) : De l’envie, c’est évident, mais quel déchet dans son jeu ! Fonçant souvent la tête baissée, il a rarement fait le bon choix sur son côté droit. Replacé dans l’axe en fin de match après la sortie de Clément, le résultat a été le même. Il semble pris dans une spirale négative qui sera bien dur à inverser pour lui.



Hoarau (3,5) : Si son jeu de tête reste son point fort, il a semblé en perte de régime tout au long du match. Il se voit refuser un but injustement en début de première mi-temps, ce qui aurait peut être changé la donne par la suite. Il n’a pas encore retrouvé sa vitesse de croisière de la saison précédente. Remplacé par Giuly à l’heure de jeu qui s’est très vite procuré deux belles occasions, avec notamment un face à face perdu avec Audard. Inexistant ensuite.



Erding (5) : Le meilleur joueur parisien hier sur la pelouse. Le seul qui a montré une grande générosité sans être malheureusement récompensé. Le contraste est flagrant entre l’attaque et la défense du PSG. Si tous les joueurs parisiens avaient eu son niveau hier soir, le score aurait certainement été différent.



Kombouaré (4) : Il a tenté d’aligner pour la première fois de la saison Sessegnon à droite, sans succès. Les puristes diront qu’il aurait du laisser le couloir droit Sessegnon-Ceará, qui fonctionnait à merveille la saison passée, mais il n’en a rien été puisque c’est Jallet qui était titulaire au poste d’arrière droit. Il fait avec les moyens du bord et cela se sent.




VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Nos articles LOISIRS

Commentaires

2 commentaires

  • Avatar de celki

    celki le 08/02/10 à 15h31

    sûrement IoI mais comment ?

  • Avatar de jean-pierre

    jean-pierre le 08/02/10 à 09h37

    Dur, dur, mais il faut rebondir

L'AGENDA

Annoncez votre événement