This page is not available in your language, please, choose yours

Sochaux : notes > un paris conquérant

Publié le 14 mars 2010
Sochaux : Notes > Un Paris conquérant

Même si la fin de championnat du Paris Saint-Germain ne revêt plus beaucoup d'intérêt d'ordre sportif, les hommes de Kombouaré ont réalisé contre Sochaux un match plein. Certes, l'adversaire n'a offert que peu de résistance, mais Paris a su joué en bloc et a régulièrement attaqué à plusieurs offrant alors plusieurs solutions au porteur du ballon. C'est peut-être ce qui avait manqué à Paris en 2010.

Edel (6) : Le portier parisien n'a eu strictement aucun arrêt à effectuer si ce n'est sur le pénalty obtenu par Sochaux à la 63e minute. Sur cette action, le gardien est tout proche de sortir le ballon mais ne parvient qu'à le détourner. En dehors de cette action, une prise de balle délicate en fin de match sur laquelle Edel aura du s'y reprendre à deux fois pour bloquer le cuir.

Jallet (6,5) : Auteur d'une nouvelle passe décisive qui porte son total à 6 sur cette saison, l'ancien lorientais a effectué un bon match, tant défensivement (Mikari ne l'a mis en danger qu'une seule fois en seconde mi-temps) qu'offensivement. Il fut ainsi l'auteur de nombreux centres et a parfaitement combiné en attaque avec Giuly. Malheureusement, il causera le pénalty obtenu par Sochaux pour une légère poussette sur Martin. Faute finalement sans conséquence fâcheuse.

Camara (6,5) : Cela faisait longtemps que le défenseur central n'avait pas réalisé un match aussi plein. Même si l'adversaire n'a pas été très inspiré, il fut l'auteur d'une bonne prestation : agressif dans les duels, bon dans l'anticipation et dans le jeu aérien, il ne fut pas pris à défaut. Il ne lui reste qu'à reproduire régulièrement ce genre de performance.

Sakho (6.5) : A l'image de Camara, il a réalisé un match très propre et solide. Il n'a rien laissé passer et a réalisé quelques jolis tacles. Malheureusement, il a encore fait une petite "boulette" en fin de première mi-temps en dévissant une tête qui permit à Sverkos de se créer une occasion. Bon match dans l'ensemble.

Ceara (6) : Replacé à gauche en lieu et place de Sylvain Armand, le Brésilien aura réalisé un match sérieux et discret. Il a bien fermé le couloir gauche parisien mais ne s'est guère montré en attaque. C'est dommage quand on connaît ses qualités techniques.

Makélélé (6.5) : Bon match du "papy" parsien. Hier soir, il lisait les trajectoires avant tout le monde et a empêché bon nombre de ballons d'arriver à proximité du but de Paris. Dans la relance, il a été assez propre, ce qui est un moindre mal puisqu'il n'a pris aucun risque et a joué beaucoup de ballons vers l'arrière ou latéralement. Remplacé par Sankharé à la 70e minute.

Clément (6.5) : Comme à son habitude, Jérémy Clément a fait son marathon hebdomadaire. Il fit preuve d'une abnégation sans faille, aura récupéré de nombreux ballons mais a fait quelques erreurs sur ses transmissions vers l'avant. Mais au moins, il aura tenté. Par ailleurs, lui et Makélélé ont énormément combiné, souvent plutôt bien. Il a été averti à la 66e.

Sessegnon (6.5) : Enfin, Stéphane Sessegnon aura pesé sur le jeu et aura été décisif. Cela vient peut-être du fait qu'il a lâché le ballon beaucoup plus vite qu'à son habitude, trouvant alors ses partenaires dans des positions intéressantes. C'est notamment lui qui décale Jallet sur le troisième but parisien (35e). Il serait bon pour Paris que le Béninois s'inspire de sa performance du soir pour les matchs à venir.

Giuly (7.5) : Dramé se souviendra longtemps de lui... Hier soir, "Ludo" était dans un très bon soir. Vif, rapide, sentant les bons coups comme sur le deuxième but qu'il offre à Erding (18e), il a également effectué de bons appels. C'est aussi grâce à lui que la défense centrale de Sochaux a du s'étirer, Dramé ne suffisant pas à le contenir, et a ainsi permis d'offrir davantage d'espaces à Erding et Hoarau. Remplacé par Kezman à la 78e, auteur d'un bon raid sur la droite et qui aurait pu offrir une passe décisive à Erding si ce dernier avait été plus adroit.

Hoarau (7) : Match très appliqué du Réunionnais. A son actif, il a été le détonateur de cette rencontre, celui qui a rendu les choses plus faciles grâce à un but qui ne doit rien à personne. Récupération, grand pont, crochet, frappe enroulée : sur cette action, Hoarau aura fait l'étalage de ses qualités et aura mis le PSG sur les bons rails (17e). Il offrira même une passe décisive à son compère en fin de match (70e). Par ailleurs, il a été bon de la tête quand il fallut dévier les ballons mais beaucoup moins quand il a fallu les cadrer (82e).

Erding (8) : Trois buts (cela ne lui était jamais arrivé en Ligue 1), un travail incessant, des appels, des courses croisées, Erding aura réalisé un match plein et aura été un poison pour la défense sochalienne. Outre ses trois buts offerts par ses partenaires (18e, 35e, 70e), Erding a su se procurer de nombreuses autres occasions franches qui auraient pu aisément se transformer en buts (11e, 27e, 80e). Remplacé par N'Goyi à la 85e sous les applaudissements des 29 000 spectateurs.

Kombouaré (6) : En replaçant Jallet à gauche à la place d'Armand, il envoie un message fort à son vice-capitaine. Par ailleurs, l'absence de Chantôme dans le groupe reste inexpliquée.
Cependant, l'équipe alignée était très cohérente même si Paris pourrait jouer avec un milieu plus offensif, notamment en ne gardant que Clément ou Makélélé à la récupération pour les matchs à la maison.
Son coaching est difficilement discutable puisque le match était plié et qu'il a certainement voulu offrir du temps de jeu à ses remplaçants.


VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Nos articles LOISIRS

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement