This page is not available in your language, please, choose yours

Quevilly : notes > paris évite le piège

Publié le 15 avril 2010
Quevilly : Notes > Paris évite le piège

Paris s’est qualifié par le plus petit des scores possibles (1-0) face à Quevilly pour la finale de la Coupe de France le 1er mai prochain. Mevlüt Erding a inscrit l’unique but de la rencontre avant de sortir légèrement blessé. Globalement Paris a maîtrisé son sujet mais s’est tout de même fait peur à plusieurs reprises, un fait plutôt récurrent cette saison.

Edel (4) : Très décevant hier, il n’a pas eu grand-chose à faire et heureusement car il ne semblait pas dans son assiette. Il a enchainé les approximations et les fautes de mains sur les occasions adverses et a même du se faire aider de son poteau gauche en fin de match pour ne pas prendre un but dont il aurait certainement entendu parler. Un match à oublier pour lui.

Jallet (5) : Plutôt bon défensivement, il a bien tenu son couloir, parfois tout seul étant donné que Giuly n’a pas toujours fait l’effort défensif pour venir l’aider. En dehors de ça, il a été moins présent offensivement qu’à son habitude mais il reste néanmoins une valeur sûre à son poste.

Camara (5) : Auteur d’un dégagement complètement dévissé sur son premier ballon touché, il n’a pas du rassurer les supporters présents devant leur écran à cet instant. Cependant ce sera sa seule erreur du match. Il a été assez serein, beaucoup plus qu’a l’accoutumée, même s’il a pris un carton jaune en fin de match à cause d’un tacle désespéré. Il s’est également servi de son physique pour bloquer l’attaquant de Quevilly aligné en pointe.

Sakho (5) : Un peu à l’image de Camara, son physique imposant a fait la différence même si parfois il a semblé un peu paniqué. En dehors de ça, il a fait un match correct et semble retrouver son meilleur niveau en cette fin de saison.

Armand (5,5) : Bon match pour le latéral gauche parisien, aussi bien défensivement qu’offensivement, ce qui peut sembler surprenant étant donnée la saison qu’il réalise jusqu'à présent. Auteur du centre sur le but d’Erding, il a souvent tenté de combiner avec Sessegnon dans son couloir.

Makelele (6) : Il semble être au meilleur de sa forme, et pour cause, il a réalisé une belle performance contre les amateurs de Quevilly. Son expérience aidant beaucoup, il a récupéré de nombreux ballons et a été très présent dans l’entrejeu parisien. Cherchant sans cesse à replacer ses partenaires, il a parfaitement joué son rôle de capitaine.

Clément (5,5) : Il a formé un bon duo avec Makelele et a tenté de frapper au but dès qu’il l'a pu, mais sans succès malheureusement. Il décale parfaitement Armand sur le centre qui amène le but. Une grosse débauche d’énergie et de hargne comme d’habitude.

Giuly (5) : Il semblait tendu en début de rencontre, s’énervant à plusieurs reprises sur ses partenaires. Il n’a pas réussi à faire la différence sur son côté droit durant ce match, même s’il offre certainement involontairement une passe décisive à Mevlüt Erding. Remplacé en fin de match par N’Goyi qui a eu beaucoup de mal à se situer sur le terrain.

Sessegnon (5) : Volontaire, comme toujours, mais également toujours brouillon. Il aurait pu marquer en début de match sur une frappe lobée que détourne joliment Rhoufir. Très présent en première mi-temps où il a beaucoup tenté, il s’est éteint après l’ouverture du score parisienne.

Hoarau (6) : Bon match pour le géant parisien, il a semblé très affuté physiquement puisqu’il n’a pas baissé de rythme tout au long du match. Techniquement à l’aise il a donné du fil à retordre aux défenseurs de Quevilly. Il ne lui manque qu’un but pour réaliser un match plein.

Erding (6) : Auteur du but de la victoire sur un ballon dévié par Giuly, il a du sortir peu après l’ouverture du score à cause d’une douleur aux adducteurs. Avant ce fait de jeu, il a manqué plusieurs fois l’ouverture du score en ne cadrant pas des frappes pourtant proches du but adverse. Néanmoins il reste un vrai poison sur le terrain avec ces nombreux appels de balle. Remplacé en fin de match par Kezman, qui a été volontaire mais sans réussite.

Kombouaré (5,5) : L’entraîneur parisien a aligné la meilleure équipe possible au début du match puisqu’il s’agissait de sauver une saison médiocre face à cette modeste équipe de Quevilly. On pourra lui reprocher l’entrée de N’Goyi en fin de rencontre pour sécuriser la défense parisienne alors que l’idée de marquer un deuxième but aurait été la bienvenue afin d’éviter des sueurs froides aux supporters en fin de match alors que le score n’était que de 1-0.




VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Tags : cdf, notes, quevilly

Nos articles LOISIRS

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement