This page is not available in your language, please, choose yours

Montpellier : notes > paris était déjà en vacances

Publié le 16 mai 2010
Montpellier : Notes > Paris était déjà en vacances

Pris de vitesse par une équipe montpelliéraine galvanisée par l'enjeu, Paris n'a pas su sortir la tête de l'eau durant cette rencontre, dévoilant une apathie inadmissible. Les joueurs de Kombouaré, déjà en vacances depuis le 1er mai dernier, ont donc présenté un triste visage pour cette dernière journée de Ligue 1 de la saison. Point positif : Kombouaré a pu juger de l'état d'esprit de ses joueurs avant d'entamer une nouvelle saison.

Homme du match :

Erding (6) : Toujours aussi combatif, le Turc a pressé et proposé des appels comme à son habitude. Se procurant cependant peu d'occasions, il permit tout de même à son équipe de sauver l'honneur d'une belle tête décroisée sur un centre de Giuly (79e).

Reste de l'équipe :

Coupet (4,5) : Malgré les trois buts encaissés, Coupet n'a pas eu beaucoup d'arrêts à effectuer. Il s'est cependant bien déployé pour sortir une belle frappe de Montano en début de match (12e). Sur les trois buts montpelliérains, il ne peut être retenu comme seul responsable, sa défense l'ayant largement abandonné lors de ces trois concrétisations adverses (16e, 47e, 58e).

Jallet (6) : Comme Erding, Jallet aura encore donné le maximum pour tenter de remporter ce match. Mais il était bien seul à être animé par une telle volonté et ses nombreux efforts n'ont pas été récompensés comme sur ce puissant centre en retrait qui ne trouve personne (27e). Il aurait pu obtenir un penalty après avoir été ceinturé dans la surface montpelliéraine (66e).

Camara (4) : Il n'aura pas su s'imposer face aux virevoltants joueurs de Montpellier, laissant trop d'espace et montrant trop de faiblesses lors des duels. Peu rassurant pour ce, peut-être, dernier match en tant que titulaire au sein de la défense parisienne.

Sakho (4,5) : L'espoir français a réalisé un match des plus moyens. Lui aussi gêné par la vivacité des enchaînements du MHSC et destabilisé par les passes redoublées, il n'a pas su endiguer les offensives adverses. Il a notamment été hésitant lors de ses relances, comme à la 28e lorsqu'il rend le ballon aux attaquants de Montpellier qui n'en demandaient pas tant pour s'offrir une nouvelle occasion.

Armand (5) : Montano l'a beaucoup embêté par sa vitesse. Cependant, l'ancien Nantais a réalisé un match correct, s'employant à défendre proprement tout en se montrant régulièrement dans la moitié de terrain adverse. Il aurait pu réaliser ainsi un centre décisif avec un peu plus de réussite (73e).

Clément (5) : Jérémy Clément aura beaucoup couru, essayant notamment de boucher les espaces crées par le faible apport défensif sur le côté gauche de Sankharé. Il a cependant été pris de vitesse sur quelques contres montpelliérains. Offensivement, il aura tenté de peser sans y parvenir réellement comme sur une frappe lointaine dévissée (29e). Remplacé par Chantôme (85e).

Makelele (5) : Sa science du placement lui a permis de récupérer quelques ballons hier soir. Mais, gêné par le pressing adverse, il s'est peu porté vers l'avant. C'est dommage car lorsqu'il l'a fait, Paris a pu porter le danger sur le but de Jourdren. En effet, à la 27e, l'ancien International français adresse une superbe transversale sur Jallet, prenant à défaut tout le bloc mis en place par René Girard.

Giuly (5,5) : Giuly a tenté de se créer des occasions et y est parfois arrivé. A la 67e notamment, lorsque, bien lancé par Clément, le "lutin" rate son face à face avec le gardien. Egalement auteur d'un centre-tir intéressant à la 60e mais qui ne trouva malheureusement aucun partenaire dans la surface. Globalement, un match plein de volonté mais durant lequel le joueur n'aura pas su se montrer décisif. Remplacé par Maurice (79e).

Sankharé (3,5) : Il est passé complètement à côté de son match, ratant à peu près tout ce qu'il aura tenté. Son apport défensif ne joue pas non plus en sa faveur, Sankharé se contentant de revenir en marchant lorsqu'il perdait la balle. Sa sortie fût ponctuée par un accès de colère qui n'aura certainement pas plu à son entraîneur. Il cède donc sa place au profit de Ceara (53e) qui s'est positionné comme latéral droit et a réalisé une partie correcte.

Hoarau (5,5) : Bien plus en jambes que lors des derniers match, le Réunionnais a enfin pesé sur la rencontre, et ce dès le début du match. Physiquement présent, ses déviations ont très souvent trouvé Erding, permettant au Turc d'en profiter pour porter le danger sur le but de Jourdren (35e). Mais Hoarau n'aura pas été qu'altruiste puisqu'il s'est offert lui même une belle occasion après un enchaînement de toute beauté, combinant grand pont, couverture de balle et frappe du plat du pied. Malheureusement, Belhanda était là pour sauver sur sa ligne (21e). Bonne prestation dans l'ensemble.

Kombouaré (5) : Critiqué pour avoir positionné Sankharé milieu gauche, le Kanak avait-il réellement d'autres choix ? Luyindula et Sessegnon blessés, il restait peu d'autres possibilités. Il n'a d'ailleurs pas hésité à sortir rapidement son jeune joueur qui réalisait alors une prestation médiocre. Pour le reste, il avait aligné une équipe compétitive sur le papier, mais en vacances dans les têtes. Hormis quelques joueurs, l'équipe n'a pas tout donné hier et il est difficile de blâmer totalement Kombouaré pour cela. Ses détracteurs pourront toujours dire qu'il n'a pas su motiver ses troupes. Au final, Kombouaré a été cohérent dans ses choix, et c'est déjà ça.



VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Nos articles LOISIRS

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement