This page is not available in your language, please, choose yours

Les abonnements ne se vendent pas bien

Publié le 15 juillet 2010
Les abonnements ne se vendent pas bien

A quelques semaines seulement de le reprise du championnat de France, la mise en place du plan anti-violence du président Robin Leproux ne facilite pas les ventes de billets et d'abonnements. Le Parisien de ce jeudi indique même que seuls 1000 abonnements annuels auraient été vendus à ce jour.

Au risque de perdre en intensité au niveau de l'ambiance lors des matches du PSG au Parc des Princes, le plan anti-violence décidé par Robin Leproux a pour but de pacifier les tribunes de l'enceinte parisienne et d'inciter de nouvelles personnes à voir jouer les Rouge et Bleu. Seul problème, les ventes ne suivent pas.

Ainsi, on prévoit une forte baisse des recettes dues à la billetterie. Il devrait y avoir "un grand maximum de 6 000 abonnés cette saison. Il y avait 13 000 abonnés à Auteuil et Boulogne. On est conscient qu’on ne va pas tous les déporter en latérale. Ils ne sont pas obligés de comprendre le message tout de suite. Ça ne sert à rien de dire que le stade sera plein", explique-t-on sur la plate-forme téléphonique du club. Quand on sait qu'il y avait 22000 abonnés environ l'année dernière, le manque à gagner est énorme au niveau financier. Même si l'ambition de ce nouveau dispositif est louable, sa réussite, à savoir des tribunes saines, pourrait coïncider avec un Parc des Princes qui sonne creux.


VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Nos articles LOISIRS

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement