This page is not available in your language, please, choose yours

Paris sous haute surveillance

Publié le 20 juillet 2010
Paris sous haute surveillance

Quelques jours après les annulations successives du match PSG-Malines dans le Pas-de-Calais, le Ministère de l'Intérieur a communiqué à ce sujet dans Le Parisien.

Les différentes villes nordistes qui avaient refusé d'accueillir le match PSG-Malines de la semaine dernière avaient toutes invoqué le risque de débordements liés à l'arrivée massive de supporters parisiens. Michel Bart, le directeur de cabinet de Brice Hortefeux s'est exprimé à ce sujet et a élargi la question au futur plan anti-violence mis en place par la direction parisienne cette saison.

"Il fallait être vigilant et prendre des précautions. Si nous ne l’avions pas fait et qu’il y avait eu des débordements, on nous aurait dit : Que fait la puissance publique ?", a expliqué M. Bart au sujet de PSG-Malines. "On n’avait pas envie d’un match retour entre Auteuil et Boulogne. La saison dernière, les premiers problèmes entre les deux tribunes avaient débuté à Lille. Au final, je préfère qu’ils jouent à huis clos et qu’il n’y ait pas d’incidents", a-t-il poursuivi, honnête.

Au sujet de la sécurité pour la saison à venir, la gouvernement va soutenir l'action du président Robin Leproux en augmentant les effectifs policiers notamment. "Nous allons travailler avec le PSG pour renforcer et adapter le dispositif policier en vue de la prochaine saison. Il y aura une vigilance accrue en ce début de championnat. On va également rencontrer les dirigeants parisiens pour voir comment vont s’organiser les déplacements de leurs supporteurs qui sont désormais pris en charge par le club."


VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Nos articles LOISIRS

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement