This page is not available in your language, please, choose yours

Dortmund : notes > ce psg a du caractère

Publié le 22 octobre 2010
Dortmund : Notes > Ce PSG a du caractère

Les hommes d'Antoine Kombouaré ont une nouvelle fois fait preuve de solidité face à une formation allemande qui a laissé très peu d'espace aux joueurs offensifs parisiens. Les entrées en jeu de Clément, Hoarau et Chantôme ont été déterminantes. En ramenant un point de la Ruhr, les Franciliens consolident leur place de leader du groupe J.

Homme du match :

Sakho (7) : Il a encore fait parlé de sa puissance. De nombreuses interventions autoritaires tout au long du match. Si Barrios a été très discret, c'est essentiellement grâce à lui. Deux grosses occasions de la tête à son actif (40e, 70e). Et puis, il y a ce pénalty très disctuable qui vient un peu gâché sa copie. Sakho est incontestablement l'homme fort de cette défense imperméable (dans le jeu).

Le reste de l'équipe :

Edel (6) : Très sollicité pendant la première demi-heure de jeu, le portier parisien s'est montré rassurant dans ses prises de balle. Deux sorties décisives au pied et avec les mains (66e, 76e). Quelques hésitations pour intervenir dans les airs.

Jallet (6) : Quelques montées intéressantes accompagnées de bons centres. Mis en difficulté par Grosskeutz jusqu'à l'heure de jeu, l'ancien Merlu a bien fini la partie, aussi bien défensivement qu'offensivement.

Camara (6) : Un bon placement, de bonnes anticipations dans les airs et dans les pieds mais une relance qui laisse à désirer. Un tacle salvateur (55e). Solide.

Tiéné (4) : Une première mi-temps correcte. Averti avant la pause pour jeu dangereux (43e). L'international ivoirien a ensuite souffert face au jeune Gotze. Un seul centre à son actif (45e). Si on le compare à Jallet, son rendement offensif est quasi nul.

Makelele (6) : Le capitaine parisien a récupéré peu de ballons en première période. Après le but encaissé sur penalty, l'ancien Merengue a remobilisé ses troupes et s'est montré plus tranchant dans la bataille du milieu. La sortie de Kagawa y est peut-être pour quelque chose. Précieux.

Bodmer (4) : De retour de blessure, le numéro 12 parisien a été titularisé aux côtés de Makélélé. Il est difficile de mettre en doute sa bonne volonté mais Mathieu manque de jus et n'a jamais pesé dans l'entrejeu francilien. Médiocre à la récupération. Remplacé par Clément (68e), précis et appliqué.

Sessegnon (5) : Victime du pressing allemand, le Béninois n'a pratiquement pas existé en première période, ses tentatives étant souvent voués à l'échec. A l'image de ses coéquipiers, Stéphane a été plus en réussite sur la fin.

Nenê (4,5) : Les défenseurs du Borussia lui ont laissé très peu d'espace. Le Brésilien a multiplié les mauvais choix et a perdu de nombreux ballons. Imprécis et personnel. Remplacé par Chantôme (81e), auteur du but égalisteur (87e).

Luyindula (5) : Comme à son habitude, Péguy a beaucoup bougé mais les ballons qu'il recevait étaient difficilement jouables et ses deux tentatives n'ont pas trouvé le cadre. Une qualité de contrôle au-dessus de la moyenne.

Erding (4,5) : Malgré une combativité incontestable, l'attaquant francilien a eu du mal à exister face à une charnière centrale athlétique. L'ancien Lionceau a perdu son duel avec le gardien allemand (67e). Remplacé par Hoarau (72e), disponible et mobile. Passeur sur le but parisien.

Entraîneur :

Kombouaré (7,5) : L'entraîneur parisien est logique dans ses choix en faisant tourner sans chambouler une équipe qui tourne bien. Sur ce match, le Kanak a fait un très bon coaching, même s'il aurait pu sortir Bodmer et Erding bien avant. Les trois joueurs entrés en jeu sont les principaux artisans de la remontée parisienne.



VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Nos articles LOISIRS

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement