This page is not available in your language, please, choose yours

Lens : avis adverse (avant-match)

Publié le 7 janvier 2011
Lens : Avis adverse (Avant-match)

Paris reçoit Lens ce week-end en Coupe de France lors des 32èmes de finale qui marque l'entrée en lice des clubs de Ligue 1. L'occasion pour PlanetePSG d'aller à la rencontre d'un supporter adverse avant le match.

Que penses-tu de cette équipe parisienne depuis le début de la saison ?
César : Elle est excellente, notamment dans la qualité du jeu proposé. Quel dommage par contre de perdre des points précieux que vous auriez du prendre, contre Monaco par exemple.

Selon toi, qu'est ce qui a changé par rapport aux dernières saisons ?
César : Connaissant bien le club, pour avoir longtemps vécu en région parisienne, je dirais que première chose est la stabilité et le calme incarnées par Makélélé, votre capitaine. Kombouaré n'a pas changé toute l'équipe et fait jouer la concurrence, ce qui est une bonne chose. De plus, sur un plan sportif, Leproux fait du très bon boulot avec le peu de moyen que lui accorde Colony Capital. Nenê est un joueur fantastique participe pas mal à la grandeur de Paris, il suffit de voir la situation de Monaco actuellement pour s'en rendre compte. L'ambiance dans le groupe est redevenue respirable. En gros, Paris redevient un club un peu plus normale et cela ne peux vous être que bénéfique.

Penses-tu que Paris peut finir champion cette saison ?
César : Au début, je ne le pensais pas, mais force est de constater qu'ils le peuvent. En tout cas, avec le jeu proposé, vous méritez ce titre tout comme Lille. Je ne vous cache pas que j'aimerais bien vous voir champion, surtout par rapport à Lille.

Nenê est un élément essentiel à cette équipe parisienne, quels autres joueurs redoutes-tu également ?
César : Je dirais principalement Hoarau, Erding, Giuly, Chamtome, Sakho, Jallet. Presque tout le monde quoi.

Parlons un peu de Lens, es-tu content de l'arrivée de Laszlo Bölöni ?
César : Plutôt oui, par rapport à ce que l'on nous annonçait au départ (Baup, Santini et Hasek). Je n'ai jamais cru en Wallemme qui n'avais plus aucune autorité sur le groupe et qui est très limité tactiquement d'où ses nombreux échecs partout ou il est passé. Par contre, pour le beau jeu, il faudra attendre car Boloni est un coach autoritaire et c'est ce qu'il faut à nos joueurs qui ont un comportement intolérable depuis des mois sur et en dehors du terrain.

Penses-tu que son arrivée va changer votre système de jeu ? Certains joueurs risquent-ils d'être écartés ?
César : Disons que l'on aura au moins un système de jeu et pas du n'importe quoi. Les joueurs écartés sont Ramos et Doumeng, ce qui n'est pas une surprise. Sidi Keita l'est également.

Lens a beaucoup de mal depuis son retour en Ligue 1, comment expliques-tu cela ?
César : La première raison est financière car depuis la descente les finances sont dans le rouge dans la mesure ou le club n'a pas du se délester de tous les gros salaires. Ensuite, beaucoup de joueurs sont usés mentalement et ce depuis plusieurs années mais ils n'ont pas d'offres intéressantes correspondant à leurs attentes. Enfin, l'ancien coach Jean-Guy Wallemme, était incompétent et sans autorité vu qu'il s'est laissé bouffer par les joueurs qui se comportent extrêmement mal. On retiendra notamment la bagarre entre Kovacevic et Demont ou seul le serbe fut sanctionné.

Comment vois-tu la physionomie du match de samedi ?
César : Je vois Paris dominer et Lens défendre pour ce second match de reprise vu que nous jouons contre Dortmund (Ndlr :match nul 2-2 entre les deux clubs) en amical trois jours avant. Cela risque d'être donc une "attaque défense".

Un petit prono pour finir ?
César : 1-0 pour Paris.
Réagissez sur le forum : Cliquez-ici !



VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Nos articles LOISIRS

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement