This page is not available in your language, please, choose yours

Roche se justifie

Publié le 3 février 2011
Roche se justifie

Le mercato hivernal parisien s’étant soldé par un départ pour aucune arrivée, c’est légitimement que s’est posée la question de savoir si les mouvements ont été bien gérés au PSG. Invité sur Infosport, Alain Roche est revenu sur cette période délicate de la saison

Après avoir laissé Stéphane Sessegnon s’envoler du côté de l’Angleterre, la direction du PSG a tenté de recruter Dimitri Payet en formulant une offre. Si Roland Romeyer affirme que les Parisiens ont lourdement insisté, Roche, lui, conteste. "Je n’ai jamais rappelé vendredi après-midi Dominique Rocheteau pour refaire une offre pour Payet. C’est de la démagogie totale de la part de M.Romeyer. Nous avons fait une proposition jeudi, qui a été refusée, et nous n’avons pas reformulé d’offre le vendredi. Il dit ça peut-être pour se faire bien voir des supporters, je ne sais pas. En tout cas, ce n’est pas élégant de sa part. Nous sommes très propres dans cette affaire. C’est sa parole contre la nôtre."

Le responsable de la cellule de recrutement a, d’ailleurs, enfoncé le clou en précisant que jamais le PSG n’avait fait de quelconque démarche que le joueur de l’ASSE se rende dans la capitale afin de faire pression sur son club. "On ne lui a pas demandé de venir. Non, l’initiative qu’il a prise de ne pas aller au match est la sienne. Venir à Paris aussi. On n’a pas supporté l’attitude de Sessegnon pendant trois semaines, alors on ne va pas dire à un joueur de faire la même chose. Mais je n’ai jamais rencontré Dimitri Payet, jamais. On a essayé de le faire venir cet hiver, on verra au mois de juin ce qu’il se passera. On n’en est pas encore là…", a-t-il expliqué.

Enfin, l’ancien joueur a voulu donner un motif au changement de stratégie du PSG au sujet du cas Sessegnon. En effet, après avoir soutenu qu’il n’y aurait aucun mouvement cet hiver, le Béninois a fini par être vendu contre 7 millions d’euros. "Quand vous avez un club qui fait une offre de 7 millions d’euros pour un joueur qui ne joue pas chez nous, vous êtes en droit de l’étudier et de l’accepter. C’est un bon acte de gestion mais ça nous handicape. On a été très surpris par l’offre qui est arrivée. C’est inespéré oui ! Tout le monde le souligne… Je ne pense pas qu’on ait perdu au change, vraiment pas. Il valait mieux qu’il s’en aille, il aurait mis une mauvaise ambiance dans le groupe", a-t-il souligné.
Réagissez sur le forum : Cliquez-ici !



VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Nos articles LOISIRS

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement