This page is not available in your language, please, choose yours

Nenê - "je ne peux pas être au top tout le temps"

Publié le 20 février 2011
Nenê - "Je ne peux pas être au top tout le temps"

A quelques heures d’affronter l’OGC Nice, Nenê a accordé un entretien au Parisien dans lequel il évoque sa situation personnelle et l’actualité récente du PSG.

Revenu depuis deux jours de Biélorussie, Nenê retient du match contre le BATE Borisov les conditions climatiques surprenantes. "Les conditions climatiques étaient vraiment difficiles. Malgré tout, on a obtenu un excellent résultat (2-2) et, en marquant deux buts, on est bien placés pour nous qualifier pour le tour suivant."

Cela dit, le Brésilien semble prêt à affronter ce type de désagréments pour aller au bout en Coupe d’Europe. "Je veux gagner [l’Europa League]. Quel que soit l’adversaire, on a notre chance puisque, maintenant, ça se joue en matchs aller et retour. Le groupe n’est pas trop large, mais le coach fait bien tourner. Il n’y a pas d’obstacle pour que l’on aille le plus loin possible dans cette compétition", a-t-il expliqué, très motivé.

Pour l’heure, Paris se déplace dans le sud pour affronter Nice, après avoir perdu des points lors des deux dernières journées, ce que la presse a fait coïncider avec la baisse de qualité des performances du numéro 10. "Je ne suis pas une machine. Je ne peux pas être au top tout le temps. C’est normal. Ça m’agace d’entendre les gens se demander si je vais tenir. Je vais leur montrer sur le terrain qu’ils ont tort", a-t-il précisé, en ajoutant quelques détails sur son passage à vide. "J’ai perdu un peu le rythme avec la trêve et, après, j’ai eu une gastro. Il m’a fallu plus d’une semaine pour m’en remettre. J’ai forcé à Montpellier et ça m’a coûté physiquement."

Au sujet de son niveau de jeu, le gaucher a tenu à préciser qu’il n’avait pas de problème à jouer en hiver. "Ça (ses performances, ndlr) n’a rien à voir. En décembre, il faisait froid, il y avait de la neige et j’ai marqué des buts… A Monaco, j’avais baissé de pied en février-mars. C’est une coïncidence si depuis deux ans je suis moins bien en début d’année", a-t-il analysé, en n’oubliant pas d’écarter la pseudo-explication de sa non sélection avec le Brésil le 9 février dernier.

Parfois critiqué à cause de son jeu tout en provocation, Nenê a considéré qu’il pouvait encore s’améliorer, notamment en ce qui concerne ses choix sur le terrain, même s’il rejette toute idée d’un jeu du PSG dépendant de lui seul. "Comme je suis moins bien, je délivre de moins bonnes passes ou coups de pied arrêtés. Comme l’équipe va moins bien aussi, je suis peut-être moins bien servi. Et quand j’étais performant, c’était parce que l’équipe l’était. Tout est lié. Il n’y a pas de Nenê-dépendance, ça me fatigue d’entendre cela."

Pour terminer, l’ancien Monégasque a été très clair sur ses ambitions personnelles pour la fin de saison. "On peut toujours faire mieux, c’est mon objectif. Je ne me satisfais pas de ce que j’ai déjà réalisé. Ma première partie de saison a été magnifique. Même si je marque moins, je peux toujours être important en donnant plus de passes décisives."
Réagissez sur le forum : Cliquez-ici !



VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Nos articles LOISIRS

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement