This page is not available in your language, please, choose yours

Benfica : paris, toujours des regrets...

Publié le 10 mars 2011
Benfica : Paris, toujours des regrets...

Paris pourrait regretter cette manche aller après s'être incliné de peu à Lisbonne face au Benfica (2-1). Des regrets car les Parisiens ont mené au score et gâché pas mal de situations intéressantes en première période...

Equipe du PSG :
Edel – Ceará, Traoré, Camara, Makonda (Makhedjouf, 75e) – Chantôme, Armand – Luyindula (Maurice, 44e), Bodmer (Kebano, 70e), Nenê – Erding.

Paris pas ridicule et conserve ses chances

Des regrets, encore des regrets, toujours des regrets. Combien de matches le PSG va-t-il vivre cette saison avec cette sensation désagréable ? Encore une fois très intéressant par moments, le club de la capitale aura perdu à Benfica en raison d'un manque cruel de fraîcheur lors des fins de périodes. Pourtant, ce ne sont pas les occasions qui ont manquées. D'Erding, qui s'est procuré deux grosses occasions, l'une repoussée par Roberto (5e), l'autre qui l'a vu toucher du bois sur un caviar de Nenê (17e), à Chantôme, qui a vu sa tentative repoussée par le portier adverse (29e), Paris aurait pu prendre le large. Car auparavant, Luyindula avait ouvert le score en profitant, au préalable, d'un excellent travail de Nenê (0-1, 14e).

Mais manquant de fraîcheur en fin de première période, les Parisiens allaient regretter toutes ces situations gâchées. Les Benfiquistes se montraient menaçants par leur attaquant Cardozo (10e, 27e, 37e), Edel s'envolant même de belle manière devant le coup franc du Paraguayen (31e). Avant de trouver la faille juste avant la pause suite à une merveille de balle piquée de Carlos Martins qui lobait la défense pour trouver Maxi Pereira, auteur d'une belle frappe du gauche (1-1, 42e)

Reparti comme en première période, Paris démarrait la seconde avec beaucoup d'entrain mais gâchait encore, Nenê ne cadrant pas (51e), et Erding n'appuyant pas assez sa volée (55e). Les sorties sur blessure de Luyindula et Makonda amoindrissaient l'équipe qui subissait de plus en plus dans la dernière demi-heure, la faute à un manque de jus. Après un penalty non sifflé sur Saviola (72e), Benfica se rebellait. Et doublait la mise sur une frappe de Jara à l'entrée de la surface (2-1, 81e). Le temps des regrets pour Paris qui devra impérativement l'emporter au retour au Parc. Avec un stade peuplé de supporters adverses, la tâche s'annonce compliquée…

Cette équipe bis n'aura pas tenu le choc sur la durée

Antoine Kombouaré avait fait le pari de faire tourner. Son choix aurait pu être payant sans un manque d'efficacité de l'équipe en première période. Paris n'aura pas su "tuer" son adversaire comme souvent cette saison. Certains joueurs ont montré de belles dispositions, de Chantôme infatigable au milieu à Makonda, présent en latéral gauche. Ceará aura montré qu'il valait mieux qu'un statut de remplaçant, alors que la charnière Traoré-Camara a limité la casse. Devant, Erding se sera bien dépense, Luyindula aura été intéressant jusqu'à sa sortie et Nenê aura été sur courant alternatif.

Paris part donc avec un handicap en attendant l'aller qui verra sans doute Kombouaré faire jouer plusieurs cadres supplémentaires. En attendant, l'équipe parisienne devra affronter Montpellier pour un match important en championnat dimanche soir. Le tout pour stopper l'hémorragie, car elle vient de s'incliner pour la deuxième fois consécutive, une première depuis fin-août…



VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Nos articles LOISIRS

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement