This page is not available in your language, please, choose yours

Leproux - "on a progressé sportivement"

Publié le 22 mars 2011
Leproux - "On a progressé sportivement"

Ce mardi, France Football publie la deuxième partie de l’entretien accordé par Robin Leproux. Il y est question de recrutement et de finances.

Conscient que le PSG est en reconstruction, Robin Leproux estime qu’il faudra plusieurs renforts pour passer un cap l’an prochain. "J'ai présenté un plan ces dernières années. Nous en sommes à ce que j'ai appelé le dernier étage de la fusée. On a progressé sportivement, le club est stable, on a amélioré aussi notre image. Je ne voudrais pas gâcher tout ça en allant trop vite. Désormais, on doit se renforcer avec trois ou quatre éléments. Des joueurs vont partir comme Claude. Il faut être capable de franchir cette dernière étape."

S’il refuse de citer les cibles du prochain mercato, le président parisien ne botte pas en touche lorsqu’il s’agit d’aborder les prolongations. Ainsi, il confirme que des négociations sont en cours avec Apoula Edel. Mais toutes les perspectives sur le prochain exercice ne doivent pas éluder une donnée importante : le budget probablement limité dont devrait disposer Paris, surtout en cas de non qualification pour la Ligue des Champions. "Je vais présenter un plan raisonnable pour faire un PSG ambitieux. La réalité sera de regarder les moyens dont nous disposons", a-t-il expliqué.

La problématique dans le domaine financier pour le club de la capitale se trouve au niveau du déficit de fin de saison, qui devrait atteindre les 20 millions d’euros. "On a un actif joueurs qui n'a jamais été atteint au PSG depuis dix ou quinze ans. Un actionnaire qui veut gagner de l'argent ou afficher un résultat positif vend deux joueurs. La question est stratégique : soit je vends et j'ai un résultat positif, soit je réinvestis encore pour franchir une nouvelle étape et jouer les trois premières places. La décision revient aux actionnaires et il faudra la respecter", a-t-il ajouté.

Celui qui est passé par les Girondins de Bordeaux voit donc dans l’année 2011 un tournant pour l’histoire du PSG. "Parce qu'on a progressé. Parce qu'il y a deux ans, les recrutements de Jallet, Erding, Coupet... ont réussi. L'équipe et le club sont stables. Nous sommes à une étape très importante. Mais vous savez, le PSG est un être très vivant", a-t-il conclu. À Colony Capital de ne pas le faire mentir.
Réagissez sur le forum : Cliquez-ici !



VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Nos articles LOISIRS

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement