This page is not available in your language, please, choose yours

Coupet : "on s'accroche"

Publié le 3 avril 2011
Coupet : "On s'accroche"

Grégory Coupet, qui devrait finir la saison titulaire, est revenu sur le match face à Lorient, qu'il n'estime pas totalement catastrophique et sur la fin de saison qui attend les Parisiens, avec notamment le match face à Angers en Coupe de France. Le site Football.fr a recueilli ses propos.

L'ancien Lyonnais n'a pas caché sa déception à l'issue de la rencontre face à Lorient, incapable de produire du jeu et de se procurer des occasions, ses coéquipiers n'ont jamais fait la différence dans ce match. Pour le gardien, la seule satisfaction reste que son équipe n'a pas perdu : "C'était d'abord important de ne pas perdre ce soir. On s'est bien fait bouger en première période, j'ai senti des Merlus bien en place, avec la maîtrise du ballon à leur avantage. On a souffert. On a su se reprendre ensuite et être plus incisif, malheureusement on n'arrive pas à marquer ce but qui nous soulagerait. Et on se fait toujours peur. C'est encore un match qu'on ne maîtrise pas de bout en bout et c'est un peu le problème. On a besoin d'une performance collective", a-t-il affirmé.

"Je pense qu'on y croit encore"

Restant en cinquième position, le PSG est loin d'une éventuelle place pour la prochaine Ligue des Champions, comme l'analyse lui-même Coupet : "C'est vrai qu'en vue de la Ligue des champions, ça se complique. Mais il y a encore suffisamment de points à prendre pour espérer. On peut encore faire une série. Peut-être qu'on paye tous nos efforts. On est l'équipe qui a joué le plus, l'effectif est moindre. On est allés loin en Coupe de la Ligue, on a joué crânement nos chances en Europa League. On est toujours en Coupe de France. D'ailleurs, le rendez-vous d'Angers est important. On est toujours là, mais on aimerait être mieux là. Maintenant, il faut arriver à être plus mobile, à produire du jeu. Il faut arriver à trouver un certain liant", a-t-il ajouté.

Enfin, le gardien du PSG, n'estime pas que les joueurs ont lâché psychologiquement, qui pourrait laisser présager une fin de saison en toute décontraction de la part des hommes d'Antoine Kombouaré : "Je pense qu'on y croit encore. On s'accroche. On va faire le dos rond. Là, on est à chaud. Après un mois de mars catastrophique, on avait besoin de se relancer. Ce n'est pas le cas, c'était un match timide. Bon, c'est difficile d'afficher un enthousiasme débordant. On est aussi conscient et réaliste. Il n'y a que le travail qui paie, c'est ce qu'on m'a inculqué. Il ne faut pas se laisser gangrener par la sinistrose. Il faut avancer", a-t-il conclu en se voulant optimiste pour la fin de la saison.
Réagissez sur le forum : Cliquez-ici !



VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Nos articles LOISIRS

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement