This page is not available in your language, please, choose yours

Le dindon

Publié le 10 juillet 2008 Par Clément D.

Infos pratiques


42 rue Fontaine
75009 Paris 9

Pontagnac est un brave garçon qui ne trompe jamais sa femme sans la plaindre. Mais un jour, il suit une femme dans la rue et pénètre chez elle avec la ferme intention de devenir son amant ! Mais malheureusement il tombe sur le mari, Vatelin, qui est son ami ! Quant à Vatelin, le mari de Lucienne, il risque de payer fort cher une vieille entorse à la fidélité conjugale lorsque ladite entorse, une américaine déchaînée, Maggy, refait brusquement irruption dans sa vie.

Tout irait pour le pire si un deuxième soupirant, un américain jaloux, un colonel provincial, un groom tourmenté par les sens, une épouse outragée et une sourde mélomane ne venaient encore compliquer la situation. La mécanique dévastatrice de Feydeau est en marche. Qui sera le Dindon de la farce ?
D'après Georges Feydeau, adaptation et m.e.s. de Thomas Le Douarec, assisté de Nassima Bénicou.
A propos de la mise en scène

C'est la deuxième fois que Thomas Le Douarec monte Le Dindon, revisite et réinvente sa mise en scène, réalisée il y a 12 ans et qui s'est terminée, une saison entière au Tristan Bernard, par un énorme succès.
Metteur en scène inclassable car éclectique, Thomas le Douarec est aussi à l'aise dans les classiques dont Le Cid de Corneille dans une version flamenco (430 représentations), Les Sorcières de Salem (250 représentations) et plus récemment Andromaque de Racine, avec, entre autres, Natacha Amal que dans les comédies avec entre autres les Monty Python's Flying circus adapté des sketchs des célèbres humoristes anglais, Des soucis et des potes (au Trévise) ou encore l'indétrônable Arrête de pleurer Pénélope (plus de 650 000 spectateurs).
Thomas le Douarec s'est même essayé à la danse et au visuel avec Sentires, un ballet flamenco et autre ovni dans le paysage théâtral comme Les Hommes viennent de Mars et les femmes de Venus (qui affiche complet depuis sa première au Gymnase).
On lui doit aussi, parmi plus d'une trentaine de mises en scène, quelques beaux succès comme : Vol au dessus d'un nid de coucou de Dale Wasserman (200 représ.) avec Bernard Tapie et André Falcon, Le Caprice de Marianne de et avec Marianne James, Du vent dans les branches de Sassafras de René de Obaldia (200 représ.), Le Portrait de Dorian Gray, etc.
C'est donc avec beaucoup de bonheur qu'il retrouve le Dindon dans une nouvelle mise en scène à La Nouvelle Eve et Jean-Baptiste Guyon pour cette nouvelle collaboration.


VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Nos articles SCÈNES

Commentaires

3 commentaires

  • Avatar de ATTALV

    ATTALV le 23/07/08 à 11h32

    Ne ratez pas cette pièce qui est une véritable réussite, bien que le style Feydeau date un peu. Places chères quand meme. Ce serait super que "SortiraParis" nous propose quelques invitations théatre !!!

  • Avatar de jean-pierre

    jean-pierre le 11/07/08 à 13h54

    Belle farce -
    C'est une bonne pièce de Feydeau avec des rebondissements et des portes qui claquent, mais ceci ne serait rien sans le talent des acteurs (chanteurs) qui nous font partagés leur plaisir dans ce spectacle. L'endroit est original et la première intervention nous le rappelle immédiatement. C'est une bonne soirée.

  • Avatar de garazi

    garazi le 11/07/08 à 01h48

    C'est une version très réussie de Dindon, les portent claquent comme toujours avec Feydeau, la mise en scène et les comédiens sont extras alors malgré la longueur de la pièce allez y, on a toujours le sourire aux lèvres et on ne voit pas le temps passer.

L'AGENDA

Annoncez votre événement