This page is not available in your language, please, choose yours

Feux

Publié le 19 novembre 2008 Par Clément D.
2008 Festival d'Avignon. "Feux" d' August Stramm.  Mes-scŽno-lumires : Daniel Jeanneteau, Marie Christine Soma.
Avec : Dominique Reymond, Julie Denisse, Mathieu Montanier, Jean-Louis Coulloc'h, Axel Bogousslavsky.
Costumes : Olga Karpinski.

Infos pratiques


17 boulevard Jourdan
75014 Paris 14

RER : Cité Universitaire

C’est au cœur de l’atrocité de la guerre 14-18, qu’August Stramm, auteur allemand ignoré par les historiens, écrit ses 3 pièces, réalisant ainsi une observation crue, précise et parfois drôle des pulsions qui agitent les humains. Il s’y révèle un écrivain traversé par le théâtre réaliste, symboliste, expressionniste et la psychanalyse naissante. Aujourd’hui, dans un même espace scénographique, des comédiens à la folle virtuosité nous entraînent dans ce laboratoire de l’humain.

Feux
(Rudimentaire / La fiancée des landes / Forces) trois pièces courtes
d'August Stramm
texte français Huguette et René Radrizzani (Éd. L'Act Mem)
mise en scène, scénographie et lumières Daniel Jeanneteau et Marie-Christine Soma
Depuis leur première mise en scène en 2001, Iphigénie de Racine, au TCI, Daniel Jeanneteau et Marie-Christine Soma ont suivi leur chemin théâtral en passant par Strindberg, Sarah Kane et Boulgakov, des auteurs qui observent les humains avec une lucidité extrême.
Ici, ils nous font découvrir un auteur allemand méconnu du début du XXème siècle, August Stramm, qui s'est tenu hors des milieux littéraires et théâtraux, qui fut pris deux ans d'une rage d'écriture et qui mourut dans les tranchées en 1915 . Ignoré par les historiens, Stramm se révèle un écrivain traversé par le théâtre réaliste, symboliste, expressionniste et la psychanalyse naissante, changeant sans cesse de territoire.
Dans ces trois courtes pièces, Stramm est un observateur implacable de ce qui fait agir les hommes, désir, jalousie, névrose. Comme un scientifique, il observe ce qui les dresse l'un contre l'autre. L'étrangeté de cette œuvre vient de la fusion qu'il opère entre l'extrême élaboration du langage, lui conférant la qualité de poème dramatique, et le fondement concret, charnel, réaliste des pulsions des protagonistes.
Dans un même espace scénographique des comédiens magnifiques exacerbent ce laboratoire de l'humain. Leur virtuosité nous entraîne, nous laissant une sensation de vertige.

L'Art d'être spectateur
• Lectures de la correspondance de guerre de Stramm (en français et en allemand) par Dominique Reymond, Mathieu Montanier et Sabine Macher, comédiens, suivies d'une rencontre avec les artistes. Mardi 25 novembre à 14h30 et 19h, Goethe-Institut, 17 av. d'Iéna, 75016.
• Rencontres avec l'équipe artistique, les 4, 11 et 18 décembre, après les représentations.
• Cité psy, lundi 8 décembre à 18h, conférence avec Hervé Hubert, psychiatre et psychanalyste.
Horaires
Lundi, Mardi, vendredi à 20h
Jeudi, samedi à 19h (sauf jeudi 27 novembre à 20h)
Dimanche à 17h
Relâche mercredi
Réservations au 01 43 13 50 50
Tarifs
21€ : Tarif Plein
14€ : Tarif réduit pour les séniors, les habitants des 13ème et 14ème arrondissements de Paris, Gentilly et Montrouge, groupes d'amis (minimum
6 personnes),
10€ : - 30 ans, demandeurs d'emploi et intermittents
5€ : - 12 ans
Lundi tarif réduit pour tous : 14€
Site
www.theatredelacite.com/

Visuel : Feux, Photo © Elisabeth Carecchio


VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Nos articles SCÈNES

Commentaires

1 commentaire

  • Avatar de crcrcr

    crcrcr le 19/11/08 à 12h46

    Cette présentation donne envie de s'intéresser à cet auteur peu connu. A suivre...

L'AGENDA

Annoncez votre événement