This page is not available in your language, please, choose yours

André dussollier dans "diplomatie" au théâtre de la madeleine

Publié le 9 septembre 2010 Par Caroline J.

André Dussollier et Niels Arestrup seront sur la scène du Théâtre de la Madeleine, du 15 janvier au 24 avril 2011, dans une pièce de Cyril Gely, "Diplomatie"

Dès le 15 janvier prochain, deux grands acteurs de théâtre s'affronteront sur la scène du Théâtre de la Madeleine.

D'un côté, André Dussollier. Outre sa grande carrière cinématographique, ce comédien s'est aussi beaucoup illustré dans le milieu théâtral. Ses premiers pas, il les réalise en 1972, dans "la Grande muraille", de Max Frish. A partir de cette date, l'acteur français n'arrête plus de jouer! Du "Bourgeois Gentilhomme" en 1973 à la pièce "Scènes de la vie conjugale" d'Ingmar Bergman en 1995 en passant par "L'Aide-mémoire" de Jean-Claude Carrière, André Dussollier a joué tous les registres ; le comique comme le tragique. Sa dernière pièce remonte à 2005, où il jouait dans "La Chèvre ou qui est Sylvia ?" d'Edward Albee, au Théâtre de la Madeleine. Cinq ans plus tard, l'acteur breton remonte donc sur les mêmes planches dans une pièce de Cyril Gely.

Un autre grand comédien lui fera face : Niels Arestrup. Cet acteur d'origine Danoise, a lui aussi une importante carrière théâtrale derrière lui. De "Crime et châtiment", mis en scène par André Barsacq en 1973 à "Beyrouth Hôtel" de Rémi de Vos en 2008, Niels Arestrup n'a nul besoin de prouver ses qualités d'acteur, aux vues de ses nombreuses nominations aux Molière et aux récompenses obtenues lors des César.

Ces deux grands acteurs seront donc réunis au Théâtre de la Madeleine, du 15 janvier au 24 avril 2011.

Synopsis :
Paris, le 25 août 1944. Les Alliés arrivent aux portes de la ville. Peu avant l'aube, Dietrich von Choltitz (Niels Arestrup), Gouverneur du Grand Paris, se prépare sur ordre d'Adolf Hitler à faire sauter la capitale.

Pourtant Paris ne sera pas détruit.
Alors pour quelles raisons von Choltitz – un général nazi dont la loyauté à l'égard du IIIème Reich était sans borne – n'a-t-il pas exécuté les ordres du Führer ?

Une rencontre a peut-être changé le cours de l'histoire.
Raoul Nordling (André Dussollier), l'ambassadeur de Suède à Paris, vient semer le trouble dans l'esprit du général et tenter d'infléchir sa décision.

Cyril Gely, dans "Diplomatie", imagine l’âpre négociation entre les deux hommes et par quels moyens, finalement, Nordling va l'emporter sur le général.

Horaire : Du mardi au samedi à 21h. Séance supplémentaire le samedi à 18h. Dimanche à 15h

Tarifs : De 17 € à 57 €

Réservations!


VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Nos articles SCÈNES

Commentaires

3 commentaires

  • Avatar de Zaabe

    Zaabe le 14/04/11 à 23h55

    Deux grands comédiens nous tiennent en haleine dans ce beau décor,comment imaginer Paris rasée,ça parait invraissemblable !

    Pas vu passer d'opportunités :-( Zé dû me contenter de croizer Dussolier ki arrivait à pied (alors ke je sortais de la programmation de 19h)

  • Avatar de lippe

    lippe le 12/04/11 à 12h30

    Deux grands comédiens nous tiennent en haleine dans ce beau décor,comment imaginer Paris rasée,ça parait invraissemblable !

  • Avatar de suedoise

    suedoise le 02/02/11 à 14h33

    Nordling cet homme grandios était tout sauf diplomate. Pas ambassadeur de Suède à Paris et comme
    consul général limité à être en charge des intérêts commerciaux suédois.
    Il n´avait aucun mandat pour négocier avec quiconque et surtout pas avec von Choltitz. Il n´a jamais été pardonné pour avoir montré un courage sans limites dans un temps difficile de la part de la Suède parce qu´il n´avait pas consulté Stockholm avant entamer les négotiations. Et von Choltitz n´en savait rien. Nordling c´est un grand
    Parisien!

L'AGENDA

Annoncez votre événement