This page is not available in your language, please, choose yours

Les anges de l’enfer

Publié le 15 juin 2008 Par Clément D.

Infos pratiques


12, Rue de l'Echiquier
75010 Paris 10

Les Anges de l’Enfer, c'est une quête visuelle qui explore la vie souterraine du métro parisien. Nous présentons des personnages extra-ordinaires, nous examinons leurs rêves et leurs dures réalités. Nous transformons le quotidien en une belle et grotesque mascarade à travers la physicalité, la bouffonnerie burlesque, la poésie et la Lambada. Les Anges de l’Enfer crée un monde sans texte qui est loin d'être silencieux. Il reflète le tourment profond que les mots ne peuvent atteindre. Les mots viennent quand il n'y a plus rien à dire.

Nous sommes des étrangers amassés ensemble dans la saleté et le bruit et la puanteur. Notre protecteur : la boîte de fer dans laquelle nous luttons pour de la place. Nos vies individuelles courent en secret dans nos têtes, comme les rats qui courent dans l'obscurité, sous le ventre du dragon rotant transporteur. Nous nous agrippons à nos secrets, comme aux sacs que nous tenons serrés contre nos poitrines. Nous faisons notre possible pour ne pas se toucher, pour ne pas voir nos concitoyens de la machine en mouvement, mais les genoux se frottent et des regards sévères sont échangés. Enfin le bruit des portes qui se ferment, nous retenons notre souffle, pour ne pas respirer l'air des autres. Nous sommes précipités dans le noir, en-dessous de la ville, en-dessous de nos vies réelles. Nous voyageons ensemble d'un quai à l'autre, un oblongue de lumière, d'espoir dans l'obscure irréalité de cette foule solitaire. Enfin c'est notre tour d'être libérés. Nous jaillissons vers le haut dans la hâte, cherchant à retrouver l'air libre.
Mais les autres ? Ceux qui vivent dans le noir ? Les passagers, les conducteurs, les ivrognes, les musiciens, les hurleurs et les regardeurs silencieux ? Les dormeurs sur les quais ? Ce sont eux les anges de l'Enfer, qui passent tous les jours, brièvement, dans nos vies. Les Anges de l'Enfer ouvrent ce monde souterrain secret comme un enfant soulève le toit d'une maison de poupée et vous invite à nous rejoindre dans notre voyage dans les vies secrètes de ces anges ordinaires.
Le métro est un cauchemar, un rêve, c'est l'enfer et nous ? Nous sommes des anges de l'enfer.



VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Nos articles SCÈNES

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement