This page is not available in your language, please, choose yours

Les grands ballets de montréal : programme 2

Publié le 30 juin 2008 Par Clément D.

Infos pratiques


3 Avenue du Général Eisenhower
75008 Paris 8

M° Champs-Elysées Clemenceau

Programme 2, un programme extraordinaire

TOOT
Chorégraphie : Didy Veldman
Pièce pour 15 danseurs
Musiques : Dimitri Chostakovitch, Balanescu Quartet
OEuvre créée pour Les Grands Ballets Canadiens de Montréal
Première le 10 mars 2005, Place des Arts, Montréal
Durée : 45 minutes
TooT (en référence au bruit d'un klaxon qui nous tire de nos rêveries) fait un clin d'oeil à l'art du cirque, pris comme miroir des rapports sociaux. Didy Veldman, à qui Les Grands Ballets Canadiens doivent aussi un Carmen, s'est d'abord inspirée de la Suite No 2 pour orchestre de jazz de Chostakovitch. « Chostakovitch a été très opprimé par le régime de Staline mais il a quand même gardé sa propre identité artistique, son individualité. Dans sa musique, j'ai trouvé un parallèle entre la société et le monde du cirque ». Aux tableaux plus clownesques qu'inspire la musique du compositeur russe, la chorégraphe oppose des scènes plus intimistes, portées par l'émouvante musique du Balanescu Quartet. L'ambiance légère et ludique cède alors le pas à une humeur poétique où la vulnérabilité et la soif d'absolu des individus prennent le dessus sur l'instinct grégaire et parfois risible du groupe.




NOCES
Chorégraphie et conception des décors :
Stijn Celis
Pièce pour 24 danseurs
Musique : Igor Stravinsky
OEuvre créée pour Les Grands Ballets Canadiens de Montréal
Première le 26 septembre 2002, Place des Arts, Montréal
Durée : 27 minutes
Dans sa version de Noces, créée en 2002, pour Les Grands Ballets Canadiens, Stijn Celis pose un regard corrosif sur l'institution du mariage. Il égratigne le vernis social en transformant une cérémonie nuptiale en étrange rituel aux humeurs funèbres. Sur une scène dépouillée à l'extrême, douze époux et épouses évoluent dans une danse très carrée, comme les pantins d'un destin qui les condamne d'avance à l'artifice et au mensonge.



SIX DANCES
Chorégraphie : Jiri Kylián
Pièce pour 8 danseurs
Musique : Wolfgang Amadeus Mozart
OEuvre créée pour le Nederlands Dans Theater en 1986
Première par Les Grands Ballets Canadiens de Montréal le 6 mars 2003, Place des Arts, Montréal
Durée : 15 minutes
Inspiré par les Sechs Tänze de Mozart, Jiri Kylián a signé une oeuvre courte, légère et comique. Coiffés de perruques blanches, les danseurs poudrés s'adonnent à des duos et trios burlesques, où badinage et coquineries se relaient. Si la drôlerie domine, le surréalisme guette avec la part d'ombre qu'il jette sur la nature humaine. D'ailleurs, à l'époque tumultueuse et belliqueuse où la pièce Sechs Tänze fut écrite, Mozart se réfugiait dans l'humour et l'ironie. La création artistique n'est-elle pas le meilleur refuge et rempart contre la peur et la haine ?

Informations : © Dossier de presse
Visuel : Noces © Serguei Endinian


VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Nos articles SCÈNES

Commentaires

1 commentaire

  • Avatar de laofat

    laofat le 01/08/08 à 08h20

    Chorégraphie très expressive et envoûtante. Génial!!

L'AGENDA

Annoncez votre événement