This page is not available in your language, please, choose yours

La techno parade 2008 aux couleurs de l'europe

Publié le 15 août 2008 Par Laurent L.
Visuel Techno parade 2008

A l'occasion du 10 ème anniversaire de la Techno Parade, deuxième événement musical de France, Technopol organisera une fête exceptionnelle le 20 septembre, sous l'égide de l'emblématique Djane-Productrice Ellen Allien. Rencontre avec Christophe Vix, co-Président et Sophie Bernard, directrice de l'association en charge de l'organisation de la Techno Parade. Interview exclusive Sortiraparis / Infosbar.



Sortiraparis : Pour commencer, merci de revenir sur l'historique de Technopol et sur la création de la Techno Parade...
C.Vix et Sophie Bernard pour Technopol : Technopol est une association créée en 1996 suite à l'annulation d'une "rave party". Les organisateurs se sont réunis pour défendre la scène culturelle musicale électronique, et pour attaquer en procès une ville qui avait mis en place un décret anti-techno. Suite à cela, nous avons créé la techno parade qui est la seule parade non commerciale européenne. Le but était de créer une manifestation festive et revendicative afin de défendre la scène musicale électronique. Nous voulions montrer que la techno n'était pas une musique de sauvage ou de drogués comme le relayait la presse de l'époque. Nous revendiquions et revendiquons toujours aujourd'hui, le droit à l'expression culturelle, et notamment celui de la musique électronique. La France est le pays où la "free party" a véritablement prospéré, et cela dans la continuité de l'Angleterre qui a inventé le concept. La techno parade est le fruit d'une démarche de structuration commerciale (ou pas) et d'une démarche libertaire. Pour cette grande fête de la rentrée, nous tentons d'avoir une réelle démarche pédagogique et de programmer des artistes éclectiques allant de David Guetta à Ellen Alien. Le but est de faire découvrir des courants musicaux différents au plus grand nombre. Il est aussi d'accompagner dans leurs démarches et projets, des artistes peu connus pour que la fête soit la meilleure possible.

En 10 ans de Techno Parade, vous devez avoir quelques anecdotes…
Il y en a une qui reste un mauvais souvenir : celle de l’annulation de la manifestation le 11 septembre 2001. Sinon, ce fait divers pas banal. Un char de 38 tonnes est tombé en panne d'essence en plein milieu de la parade alors qu’il restait 6 km à parcourir. C'était un gros stress car il fallait que tous les chars le doublent, chose pas évidente dans les rues de Paris bondées à craquer. Un autre moment fort : l’arrivée à la dernière minute de David Guetta sur le char en tête de cortège. C’était l'hystérie totale et la ministre Christine Albanel s'est retrouvée un peu bousculée entre les journalistes et les danseurs de tecktonik.

Pour cette 10 ème édition, vous opérez un recentrage de la programmation ? En quoi consiste t-il ?
Tout d'abord, il y a le choix de la marraine qui est un pari sérieux. En effet, Ellen Allien est une artiste connue dans le milieu underground de la musique électronique européenne mais son registre n’a pas trop de vocation commerciale. Nous avons également programmé et mis en place différents chars en plus de celui de Technopol : deux chars du Rex club et le char de la saison culturelle européenne. Leur valeur ajoutée provient de l'investissement qu'on va effectuer sur les artistes. C'est une évolution que l'on doit à la présence de sponsors que l'on n'avait pas les années précédentes. De plus, nous restons sur la démarche écologique amorcée l'année passée, même si ce n'est plus le thème central. Pour ces 10 ans de Techno Parade, nous souhaitons revenir aux bases avec la saison culturelle européenne. En effet on nous a demandé d'être l'événement culturel populaire et jeune de l'année 2008. Du coup, nous avons fait un char aux couleurs de l'Europe. Les sets seront réalisés par de nombreux artistes européens très populaires dans leurs pays, mais malheureusement inconnus en France. Votre programmation est-elle bouclée à un peu plus d'un mois de l’événement ? Malheureusement, le fait de programmer la Techno Parade en septembre ne nous facilite pas les choses car en août il n'y a personne. Tous les artistes sont en tournée ou dans des festivals et donc ce n'est pas simple. Mais ce n’est qu’une question de semaines.

Combien de temps jouent les DJs durant la parade ?
Cela dépend des chars. Certains sont organisés par quelques DJs qui se gardent la plus grosse part du gâteau. D’autres chars peuvent être gérés par des collectifs donc le temps de passage des DJs sera forcément réduit. Ce sont eux qui choisissent. Certains veulent juste passer dire bonjour, d'autres veulent des sets de qualité et donc jouent plus longtemps.

"Nous essayons de représenter toutes les musiques électroniques (…) Il est important de rappeler la présence des scènes underground dont l'électro regorge"

Quelle va être la part d'investissement de la marraine, Ellen Alien ?
Le fait qu'elle soit allemande va déjà donner une dimension beaucoup plus européenne à l'événement. En plus de se produire dans les rues de Paris, elle va faire raisonner la Techno Parade auprès de son public, à travers tous ses fans qui ne sont pas forcément au courant de l'événement. Elle connaît très bien les parades qui sont une véritable institution en Allemagne. Ellen pourra donc communiquer facilement sur l’événement auprès de ses fans. Nous avons besoin de ces grandes stars qui garantissent l'éclectisme au niveau des styles car il n'y aura pas et il n'y a jamais eu que de la house à la techno parade. Nous programmons également de la transe, de la jungle, de la drum'n bass, du hardcore… Nous essayons de représenter toutes les musiques électroniques pour faire découvrir au plus grand nombre, la richesse des différents courants musicaux. C'est dans le partage que réside le but de la techno parade. Nous voulons ouvrir les esprits, susciter de nouvelles écoutes et proposer une variation des habitudes musicales. Il est important de rappeler la présence des scènes underground dont l'électro regorge.

Revenons sur votre slogan "rock to the beat" prévu pour l’édition 2008. Quelles sont les raisons de sa déprogrammation ?
On trouvait que cette accroche parlait au public. Nous avons donc tenté de faire venir, tout droit de Détroit (l'une des scènes les plus influentes au monde, ndlr) Kevin Saunderson qui a co-signé ce titre. Malheureusement, nous ne nous sommes pas entendus avec son management. Kevin Saunderson avait des prétentions financières exorbitantes par rapport à sa véritable popularité et il n'a pas compris qu'on lui proposait un deal tout en sa faveur. Cela allait bien plus loin que le simple cachet. Il aurait pu devenir le pionnier américain qui allait représenter sa scène au public européen, probablement le plus avide d'électro au monde. Nous avons même eu le soutien d'autres DJs comme Carl Craig par exemple. Ce qui est dommage c'est qu'un titre comme « Rock to the beat » mérite d'être connu du grand public.
Le problème actuel de la musique électronique, c'est que Paris n'est pas Ibiza. On ne peut pas se permettre de s'offrir des DJs aussi chers. Notre budget va principalement à la logistique, à la sécurité et à la communication de l'événement afin que la fête soit réussie et agréable pour tous. Nous pensons que la techno Parade se suffit à elle-même, par conséquent, il n’est pas impossible que l’on se passe de slogan.

Durant le défilé de la Techno Parade, vous avez aussi un pôle réservé à la prévention…
Non seulement, nous collaborons toute l'année avec le groupe de prévention des risques du milieu festif du département et la préfecture de police de Paris, mais nous organisons aussi toute une prévention au niveau du son afin d’améliorer la gestion des décibels et prévenir les risques liés aux nuisances sonores. 100 000 paires de bouchons vont être distribuées lors de la parade. La prévention routière sera également présente tout comme un tas d'autres associations. Nous voulons expliquer aux jeunes qu’il est possible de faire la fête sans se mettre forcément la tête à l'envers.

Comment gère t-on la sécurité au sein d’un tel événement ?
Nous avons les services de la préfecture de police qui encadreront la Techno Parade mais aussi la protection civile, les pompiers… Un grand encadrement pour assurer la sécurité au maximum. Mais aujourd'hui, les débordements sont moins nombreux. Les mentalités ont évolué sur la techno et le public s'est mélangé. Les gens sont là pour rencontrer et faire la fête.
"La France étant à la tête de la présidence européenne, la
Techno-Parade sera là pour faire la promotion de cette présidence à
travers notre domaine qu'est la musique."

Comment intervient l'Europe dans cette Techno Parade ? L’événement sera t-il relayé par les médias à travers l'Europe ?
On l'espère ! Tout ce que nous pouvons faire, c'est tout simplement intégrer des artistes européens dans notre programmation. En ce qui concerne les médias, nous ne pouvons pas les forcer à nous suivre, mais la France étant à la tête de la présidence européenne, la Techno-Parade sera là pour faire la promotion de cette présidence à travers notre domaine qu'est la musique.


Quelle est votre problématique liée au trajet de la Techno Parade 2008 ?
Nous avons essayé de trouver un parcours qui correspondait à tout le monde. La techno Parade étant un gros événement qui fait beaucoup de bruit, certains arrondissements n'ont pas envie de nous voir passer en bas de chez eux… C'est assez compliqué à gérer, ne serait-ce qu'en terme de circulation ou encore de nettoiement de la voirie… A ce propos, nous sommes à la recherche de 200 bénévoles qui participeront au nettoyage pour faire en sorte que cette parade soit un événement propre. Nous nous imposons nous-mêmes beaucoup de contraintes et prenons un grand nombre d'initiatives dans l'organisation. Le problème, c’est que les résultats ne sont pas probants du côté de nos interlocuteurs. A la mairie de Paris et à la préfecture, Technopol a parfois l'impression de demeurer LE problème alors que nous organisons un événement fédérant près de 400 000 personnes. Il y a une disproportion entre la fréquentation et les moyens que la ville met à notre disposition.

Où la soirée officielle de la Techno Parade a t-elle été programmée ?
Elle se déroulera au Showcase et reprendra des artistes présents lors de la parade tels qu’Ellen Alien ou encore Modeselektor pour ne citer qu’eux. En intro, le public pourra découvrir un duo inédit de grand talent, "something a la mode". Armé de violoncelle et violon, ils ont concocté l'hymne de la parade et reprendront l'hymne européen pour le plaisir de nos oreilles. Plein d’autres soirées seront également organisées un peu partout dans la ville. Il y en aura pour tous les goûts.


> Propos recueillis par Laurent Le Pape © Sortiraparis / Infosbar


VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Nos articles SCÈNES

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement