This page is not available in your language, please, choose yours

Sfr live concerts au grand palais: retour sur la soirée événement

Publié le 26 septembre 2009 Par Caroline J.

Le Grand Palais qui se transforme en véritable piste de danse et qui reçoit de grands DJs? C’est possible et c’est ce qui s’est passé vendredi 25 septembre. Jusqu’à l’aube, le son de l’électro faisait écho sous la Nef : Birdy Nam Nam, Etienne De Crecy ou encore DJ Hell se sont succédés sur une magnifique scène, exceptionnellement montée pour l’occasion. Sortiraparis a eu l’opportunité d’assister à cette soirée hors du commun et vous livre ses impressions.

Arrivée aux alentours de 19h au Grand Palais ou plutôt devrais-je dire au club du Grand Palais. Car le lieu, connu habituellement pour abriter sous la Nef des expositions et des salons, a pris cette fois-ci des allures de boîtes de nuit. Avec, pour commencer, des lumières suspendues un peu partout : au dessus des deux grands bars, de la régie et bien évidemment de la magnifique scène, qui ferait beaucoup d’envieux.
Le Grand Palais a également pensé à ceux qui apprécient la musique électro mais en position allongée grâce aux transats et à l’aménagement d’une pelouse, une vraie, sur laquelle ont été posés plusieurs coussins rouges.
Pour finir, comme c’est un événement SFR, ne l’oublions pas, plusieurs animations autour de la marque sont aussi proposées…Un décor, tendance un peu futuriste, mais qui semble fasciner l’ensemble des spectateurs.
Un public qui arrive au compte goutte jusqu’à maintenant et qui préfère se prélasser sur la pelouse que se dandiner sur la piste au son de l’électro proposé par les deux jeunes vainqueurs du concours SFR, TKNIK et SIGNAL. Deux artistes probablement programmés un peu tôt mais qui ont cependant montré qu’ils avaient beaucoup de talent !
Arrivée ensuite, à 20h30, de Mondkopf. Seul aux platines, il réussit à ramener un peu plus de monde sur la piste de danse et à faire bouger certains jeunes sur le son de sa musique.
Mais ceux qui ont créé un mouvement de foule et qui ont laissé un peu d’air à la pelouse verte, ce sont bien sûr les quatre membres de Birdy Nam Nam. La première nuit électro au Grand Palais vient enfin de débuter. La foule attendue est belle et bien au rendez-vous. Le lieu s’est littéralement transformé à partir de ce moment là. Les effets de lumières pendant le live étaient magnifiquement bien orchestrés du début à la fin. On se serait cru dans un monde parallèle. Pendant que les clubbeurs se laissent porter par la vague électro, les Birdy Nam Nam, eux, profitent du moment et se donnent à fond sur leurs platines.
Prend place ensuite, aux alentours de 23 heures, Felix Da Housecat avec ses reprises techno de MGMT ou de Nirvana.
Enfin, Etienne de Crécy, placé au centre d'un cube lumineux qui clignote aux rythmes des ses compositions, termine la partie live de l'évènement.
Du côté des spectateurs, l’ambiance est à son maximum. Les jeunes dansent un peu partout dans le Grand Palais…les transats et la pelouse sont mis de côté. Et des objets volent : coussins, verres en plastique. Le public est déchaîné au milieu de la nuit…tellement que certains finiront d’ailleurs par se bagarrer en toute fin de soirée.
Mais au final, malgré cet incident, le Grand Palais aura réussi son pari, faire danser au son de l’électro le maximum de clubbeurs jusqu’au petit matin.


VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Nos articles SCÈNES

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement